1. / J'ai mal…
  2. / Au ventre
  3. / Gastro

Gastro-entérite : le mauvais cadeau du début d’année

L’épidémie de gastro-entérite, qui débute en général fin janvier, est un peu en avance cette année. 

Rédigé le

Gastro-entérite : le mauvais cadeau du début d’année

Étonnement, l’actualité sociale de cette fin d’année aurait un rôle à jouer dans l’arrivée prématurée du virus…  « Les gens ont changé leurs habitudes pratiques suite aux mouvements sociaux. Les gens sont restés plus longtemps en famille pour des raisons de commodités, de transport. Et lorsqu’on reste dans des atmosphères confinées avec des individus on est plus à risque de s’infecter notamment sur les repas de famille. On va échanger les aliments, serrer les mains… » explique le Dr Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré (92). 

Adapter son régime alimentaire

Vomissements, diarrhées… La gastro-entérite provoque chez les malades une déshydratation particulièrement dangereuse pour les personnes les plus fragiles. Adopter un régime alimentaire adapté permet de réduire les risques. 

« Ce qu’il faut essentiellement, c’est prendre des soupes parce que souvent on a plus d’appétit parce qu’on a envie de vomir. Donc on privilégie tout ce qui est bouillon, potage … Pour avoir à la fois de l’eau et des oligo-éléments importants et du sel pour retenir l’eau et pour éviter de pérenniser ce tableau de diarrhées » ajoute le Dr Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré (92). Si les symptômes perdurent plus de trois jours ou si votre température dépasse 39°, consultez un médecin. Enfin pour vous protéger du virus, pensez à vous laver les mains avec du savon très régulièrement.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr