Grippe : peut-on encore l'éviter ? Reportage vidéo du 7 janvier 2015.
Grippe : peut-on encore l'éviter ? Reportage vidéo du 7 janvier 2015.

La grippe et la gastro continuent leur progression

La grippe et la gastro-entérite ont atteint le stade de l'épidémie en France, selon les estimations du nouveau réseau de surveillance Irsan (Université Pierre et Marie Curie/Inserm/SOS Médecins). Ses calculs s'appuient sur une méthodologie différente de celle utilisée par le réseau Sentinelles, également coordonné par l'Inserm et l'UPMC.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Pour la semaine du 29 décembre au 4 janvier 2015, le nombre de cas de grippe est restrospectivement estimé à 157 pour 100.000 habitants par l'Irsan (acronyme d'Institut de Recherche pour la valorisation des données de SANté). La semaine précédente, ce chiffre était de 129 pour 100.000.

Selon ce réseau, les régions les plus concernées par les virus de la grippe sont la Bourgogne, la Champagne-Ardenne, l'île-de-France, la Basse-Normandie, Poitou-Charentes (La Rochelle), Rhône-Alpes et le Nord-Pas-de-Calais.

Les marges d'erreurs associées à ces estimations (extrapolation du nombre de cas pour 100.000 habitants à partir des recensements des médecins partenaires) n'est pas précisée par l'Irsan.

A titre de comparaison, les dernières données du réseau historique Sentinelles (correspondant à la semaine du 22 au 28 décembre) évaluait à 121 les cas de grippe pour 100.000 habitants. En tenant compte des marges d'erreurs liées à toute estimation de ce type, on pouvait affirmer avec 95% de certitude que le nombre exact de cas pour 100.000 habitants était compris entre 96 et 146.

Alors que les estimations de Sentinelles portent sur les déclarations d'environ 1.300 médecins généralistes libéraux volontaires, celles de l'Irsan sont réalisées à partir du relevé quotidien de l'activité de 991 praticiens de SOS Médecins France. Les résultats de l'Irsan sont, pour l'heure, cohérents avec ceux de Sentinelles.

A noter que, concernant la gastro-entérite, l'Irsan évalue le nombre de cas à 332 cas pour 100.000 habitants pour la semaine passée (avec des incidences "élevées" à Perpignan, Ajaccio, Nice, Lorient, Troyes, Mulhouse, Amiens, Nîmes, Paris et Toulouse). L'estimation de la semaine passée (310 cas pour 100.000) est très supérieure à celle du réseau Sentinelles (de 195 à 265 cas). Toutefois, rappelons-le, l'intervalle de confiance associée aux données de l'Irsan n'est pas précisé.