1. / Grossesse - Enfant
  2. / Enfant
  3. / Maladie infantile

Maladies infantiles : les adultes aussi

Varicelle, rougeole, rubéole, oreillons, coqueluche... ne sont pas uniquement des maladies infantiles. On peut aussi les attraper à l'âge adulte. Comme elles sont plus inattendues chez les adultes, ces maladies très contagieuses sont souvent moins bien diagnostiquées. Pourtant les complications peuvent être beaucoup plus graves chez les grands, et en particulier chez les femmes enceintes, avec des risques pour le fœtus.

Rédigé le , mis à jour le

Maladies infantiles : les adultes aussi
Maladies infantiles : les adultes aussi
Sommaire

Qu'est-ce que les maladies infantiles ?

  • La coqueluche

La coqueluche est une maladie respiratoire très contagieuse. Elle est provoquée par une bactérie, la Bordetella pertussis. La contamination s'opère par voie aérienne, la bactérie se propage généralement par des gouttelettes de salive lorsque le malade tousse. Dès que le germe pénètre dans les voies respiratoires, il se fixe sur les cellules ciliées qui couvrent la trachée et les bronches. Le germe se multiplie puis libère des toxines qui vont endommager les cils respiratoires.

Les premiers signes de la coqueluche sont assez discrets, un rhume, une très légère fièvre et une toux sèche survenant surtout la nuit. Mais au bout de 7 à 10 jours, la maladie atteint sa deuxième phase. La toux devient caractéristique, très intense, persistante de jour comme de nuit. D'où des conséquences graves sur la respiration. Les quintes de toux produisent un bruit long et sifflant qui rappelle le chant du coq, d'où le nom de coqueluche.
 

  • La varicelle

La varicelle est une maladie infantile très contagieuse. Le coupable est le virus varicelle-zona ou VZV, de la famille des herpès virus. Il se transmet par contact direct ou par aérosol : toux, éternuements.
 L'incubation, c'est-à-dire l'intervalle de temps entre la contamination et les premiers symptômes, dure une à deux semaines.

Les premiers signes de la varicelle ne sont pas toujours caractéristiques. Une petite fièvre, un nez qui coule, une fatigue, des douleurs articulaires et musculaires. Mais quand l'enfant est trop petit pour parler, il n'est pas facile de reconnaître les symptômes de la varicelle. On est vraiment sûr qu'il s'agit de la varicelle quand on voit apparaître les boutons et que votre enfant se gratte.

Au début ce sont de petites taches roses de 2 à 3 mm de diamètre, qui rapidement se transforment en de minuscules cloques remplies d'un liquide transparent. Ces vésicules finissent par sécher au bout de quelques jours, une petite croûte se forme et tombe au bout d'une petite semaine.
 

  • La rougeole

La rougeole est une maladie virale aussi contagieuse que la coqueluche ou la varicelle. Le virus fait partie de la famille des paramyxoviridés. Il se transmet par les gouttelettes de toux en suspension dans l'air. Il peut également se propager par contact direct avec les sécrétions du nez ou de la gorge de personnes infectées. Il se développe dans les cellules qui bordent le pharynx et les poumons.

Le premier signe est en général une forte fièvre qui apparaît environ 10 à 12 jours après l'exposition au virus et persiste quatre à sept jours. Au cours de ce premier stade, le nez coule, on tousse, on a les yeux rouges et larmoyants, et de petits points blanchâtres sur la face interne des joues. L'éruption sur la peau du visage et le haut du cou apparaît plusieurs jours plus tard. En trois jours environ, elle progresse pour atteindre les mains et les pieds.
 

  • La rubéole

La rubéole provoque elle aussi une éruption contagieuse, mais bénigne qui passe même parfois inaperçue. Le diagnostic de cette maladie est difficile à faire car elle peut ressembler à d'autres maladies virales. Elle ne présente aucun danger pour les enfants, mais les risques de malformations fœtales sont réels si une femme enceinte la contracte. Heureusement 94 % des femmes enceintes sont protégées par les anticorps qu'elles ont fabriqués durant leur enfance après avoir contracté le virus ou après avoir été vaccinées.

Maladies infantiles : femmes enceintes, attention !

Pendant l'échographie, le gynécologue-obstétricien traque le moindre indice qui pourrait révéler la présence du virus.

Certains virus sont particulièrement dangereux chez la femme enceinte, car ils peuvent provoquer des malformations du fœtus. À l'Institut de puériculture de l'hôpital Necker, de futures mamans sont suivies après avoir contracté des maladies infantiles de la famille de l'herpès comme la varicelle, et son cousin le cytomégalovirus, moins connu mais bien plus dangereux pour le fœtus.

Le cytomégalovirus est en effet l'agent infectieux le plus fréquent et le plus dangereux pendant la grossesse. Chez les femmes qui n'ont jamais eu cette infection, ce qui représente en France près de 20 % des femmes, ce virus ne donne le plus souvent pas de symptôme. Mais il peut traverser le placenta et infecter le fœtus. Le cytomégalovirus se transmet par les sécrétions corporelles des enfants en bas âge : le sang, la salive, les urines, les larmes.

Si le fœtus est infecté, un traitement médicamenteux peut être pris durant la grossesse afin de diminuer d'éventuelles séquelles à la naissance. Dans les cas les plus graves, notamment les atteintes cérébrales, une interruption médicale de grossesse peut être envisagée.

Maladies infantiles : l'importance des vaccinations

Avant toute intégration dans un service hospitalier, une consultation médicale d'embauche est organisée.

Le personnel qui travaille avec les enfants ou les nourrissons est très exposé aux maladies dites infantiles : varicelle, rougeole, rubéole, oreillons, coqueluche. Pour ces personnes, la vaccination est d'autant plus importante. Quels sont les vaccins obligatoires ? Quels sont ceux recommandés ?

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/Réponses :

Sponsorisé par Ligatus