La résurgence de la coqueluche

La coqueluche n’est pas qu’une maladie infantile. Elle cause une toux persistante aux conséquences très graves chez le nourrisson mais concerne aussi les adultes. C’est pourquoi la vaccination est très importante pour éviter toute contamination.

Rédigé le , mis à jour le

La résurgence de la coqueluche
Sommaire

La troisième cause de décès provoqués par une bactérie

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent la découverte de la coqueluche.

La première description de la coqueluche remonte à 1578, et en Europe, de nombreuses épidémies de ce type ont durement frappé les populations aux XVIIIe et XIXe siècles.

La coqueluche est une maladie respiratoire due à une bactérie, la Bordetella pertussis. Un nom compliqué en l'honneur de Jules Bordet, qui découvrit le germe en 1906 à l'Institut Pasteur. Plus ludique, l'origine du mot "coqueluche" évoque le chant du coq car la maladie est en effet caractérisée par des toux intenses qui rappellent un peu celui-ci...

C'est aussi cette toux qui explique que la coqueluche soit très contagieuse. La contamination se fait par voie aérienne, lors d'un contact direct avec une personne infectée. Le microbe pénètre dans les voies respiratoires puis va se poser et se multiplier sur les cellules ciliées que nous possédons au niveau de la trachée et des bronches.

La bactérie libère alors des toxines qui vont endommager les cils respiratoires et provoquer une toux persistante, qui s'aggrave la nuit et gène de plus en plus la respiration. D'où des conséquences très graves, surtout chez les nourrissons.

On dénombre encore de 40 à 60 millions de cas dans le monde, avec environ 300 000 décès par an, dont la grande majorité dans les pays en voie de développement. Toutefois, en France, la coqueluche reste la troisième cause de décès provoqués par une bactérie.

Une maladie rebelle

La coqueluche n'est plus seulement une maladie infantile...

Les bébés sont vaccinés avec le fameux tétracoque ou pentacoque, surtout utilisé dans les pays riches. Mais la coqueluche est une maladie bien plus rebelle qu'on ne le pensait, et dont il faut encore se prémunir à l'âge adulte. Une étude récente sur les adultes vient de montrer en effet qu'un tiers des toux persistantes et inexpliquées était en fait provoquées par une coqueluche...

En France, le calendrier vaccinal pour les enfants prévoit trois injections à 2, 3 et 4 mois, et ensuite, un premier rappel entre 16 et 18 mois, et un second rappel entre 11 et 13 ans.

Une immunité à renouveler

Le personnel de santé est en première ligne face au retour de la coqueluche.

Tous les adultes sont concernés et devraient faire un rappel, surtout ceux qui sont en contact avec des nourrissons. Donc, si vous avez le moindre doute, n'hésitez pas !

La visite prénuptiale est d'ailleurs une occasion pour les adultes de mettre à jour leur protection contre la coqueluche. Bien sûr, les personnels de santé eux aussi sont concernés car ils sont en première ligne face à la résurgence de l'épidémie.

Sachez que si vous vous protégez contre la coqueluche, ce n'est pas seulement pour les enfants mais aussi pour vous... Cette affection est vraiment très pénible et fatigante pendant plusieurs semaines.

Sponsorisé par Ligatus