1. / Grossesse - Enfant
  2. / Ado

Qui sont les adolescents d'aujourd'hui ?

Une enquête menée par l'Inserm révèle les nouveaux visages de la jeunesse de 2015. Si cette période reste source de mal-être pour un grand nombre d'entre eux, les ados restent optimistes et confiants quant à leur avenir.

Rédigé le , mis à jour le

Qui sont les adolescents d'aujourd'hui ?
Qui sont les adolescents d'aujourd'hui ?

Loin de l'image fainéante et désinvolte d'une génération désenchantée, les adolescents sont confiants en l'avenir, pour 50% d'entre eux. A travers la France, plus de 15.000 jeunes de 13 à 18 ans ont été interrogés par une équipe de l'Inserm, qui publie ses résultats le 12 mars. Les jeunes ont été invités à répondre, sans tabou, à un questionnaire abordant en vrac : sexualité, santé mentale, physique ou encore loisirs. Si l'adolescence reste une période difficile pour 56% d'entre eux, ils sont une grande majorité à trouver le regard posé sur eux positif et bienveillant.

Les relations avec leurs parents sont même plutôt bonnes, même s'ils trouvent les adultes trop inquiets pour eux… Plus étonnant : les ados reconnaissent avoir besoin de limites, mais dans une moindre mesure.

"Les ados sont loin d'être caricaturaux" explique l'étude, qui précise qu'"ils s'éloignent dans leur grande majorité de l'image qui est véhiculée d'eux, inconscients et dépendants des objets plus que des liens". Le cliché de l'ado matérialiste a du plomb dans l'aile : 88% d'entre eux pensent que leur bonheur passe avant tout par la créativité ou les résultats scolaires, plutôt que par le nombre d'objets qu'ils possèdent.

Une période difficile à vivre

Néanmoins, l'adolescence, période de transition et de chamboulements, est encore trop souvent source de mal-être. Les ados s'interrogent fréquemment sur eux-mêmes et sur le monde qui les entoure. 38% pensent d'ailleurs que "la vie ne vaut pas d'être vécue". Des résultats inquiétants, surtout quand on sait que la majorité d'entre eux privilégie l'isolement et le repli sur soi, en cas de mal être... 75% des filles et 57% des garçons préfèrent cette solution que d'écouter de la musique, voir ses amis ou jouer aux jeux vidéos.

Un comportement qui mène, dans une minorité des cas, à des actes graves et désespérés. 7,8% des ados ont déjà tenter de se suicider et 9% se font du mal "assez ou très souvent" (scarifications, brûlures…). La dépression touche près d'une adolescente sur cinq.

Des complexes toujours présents

Autre constatation, plus attendue : l'image du corps reste un problème pour bon nombre d'adultes en devenir. 40% des ados doutent de leur image devant un miroir, ou sont mêmes tristes lorsqu'ils s'observent. Chez les filles, comme les garçons, la partie du corps la plus dépréciée est le ventre, suivi des cuisses, du nez et du torse ou des seins.

Les auteurs, psychiatre et psychologue, espèrent que ces résultats sauront bousculer les idées reçues sur l'adolescence et faire changer le regard que peuvent porter les adultes sur la génération future.

Source : Portraits d'adolescents. Enquête épidémiologique multicentrique en milieu scolaire en 2013. C. Jousselme, M. Cosquer et C. Hassler. Mars 2015.

En savoir plus sur la santé des ados :