Chauffage et monoxyde de carbone : attention au risque d'intoxication

Les autorités sanitaires alertent sur l’utilisation de certains appareils qui ne sont pas prévus pour se chauffer en intérieur. Le risque est celui d'une intoxication sévère, parfois mortelle, au monoxyde de carbone.

Mathieu Pourvendier avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
Certains appareils qui dégagent de la chaleur peuvent entraîner une intoxication grave voire mortelle au monoxyde de carbone
Certains appareils qui dégagent de la chaleur peuvent entraîner une intoxication grave voire mortelle au monoxyde de carbone  —  Shutterstock

Poêles à charbon, barbecue, brasero, groupes électrogènes... ces appareils ne doivent pas être utilisés pour chauffer un logement, a prévenu jeudi 10 novembre dans un communiqué l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).      

Et pour cause : "ces pratiques peuvent entraîner une intoxication grave voire mortelle au monoxyde de carbone", a-t-elle précisé.

Les prix de l’énergie s’envolent

Cette mise en garde intervient au moment où les températures baissent et où les prix de l'énergie s'envolent. Une flambée qui va se traduire dans les factures de chauffage pour les particuliers, même si le gouvernement a pris des mesures pour limiter cette hausse.

Dans ce contexte, des particuliers se mettent à utiliser des alternatives aux modes de chauffage classiques en espérant faire ainsi des économies. Mais ces appareils qui dégagent de la chaleur ne sont pas censés être utilisés dans ce but.    

70 personnes intoxiquées depuis septembre

Résultat, depuis le mois de septembre 2022, "plus de 70 personnes ont été intoxiquées après avoir voulu chauffer leur logement avec des appareils non prévus pour cet usage", a détaillé l'Anses, précisant que la moitié d'entre elles avaient été hospitalisées.      

Une mauvaise combustion peut, en effet, dégager du monoxyde de carbone. Or ce gaz est mortel et particulièrement traitre, puisqu'il est invisible et inodore. L'usage de ces appareils n'est pas dangereux en extérieur, car le monoxyde de carbone émis se dissipe rapidement dans l'air extérieur. Mais en intérieur, l'air n'est pas renouvelé et le gaz se concentre donc, mettant en danger la vie des personnes et des animaux présents dans le logement.

À lire aussi :  Le monoxyde de carbone, un tueur sournois

Aérer et évacuer le logement

Le risque d'intoxication dépasse, par ailleurs, la question d'un mauvais usage de ces appareils. Les autorités estimaient en 2018 qu'une centaine de personnes mouraient chaque année à cause du monoxyde de carbone, en général car leur chauffage fonctionnait mal.     

"Les premiers signes d'intoxication ne sont pas spécifiques au monoxyde de carbone :  maux de tête, fatigue, vertiges, nausées ou vomissements", a rappelé l'Anses. "Il faut d'autant plus penser à une intoxication au monoxyde de carbone que plusieurs personnes du même foyer ressentent ces symptômes", a-t-elle souligné, appelant dans ce cas à immédiatement aérer son logement et l'évacuer.

Monoxyde de carbone : prévenir les accidents  —  Allodocteurs.fr

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !