Le monoxyde de carbone, un tueur sournois

L'intoxication au monoxyde de carbone est la première cause de décès par intoxication en France. Elle touche particulièrement l'Ile-de-France.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Le monoxyde de carbone, un tueur sournois

La saison hivernale commence à peine et pourtant le monoxyde de carbone a déjà asphixié 38 personnes en région parisienne entre début septembre et fin octobre 2011.

C'est le constat réalisé par l'Agence Régionale de Santé (ARS), qui recensait déjà 724 personnes intoxiquées en Ile-de-France en 2010, dont sept décès.

La dangerosité de ce gaz tient au fait qu'il frappe sans prévenir. Il est incolore, inodore et non irritant. Des attributs qui le rendent parfaitement sournois.

Un gaz qui tue en moins d'une heure !

Sa présence résulte d'une mauvaise combustion au sein des appareils de chauffage, qu'il s'agisse de gaz, de bois, de charbon, de fioul ou encore d'ethanol.

Si vous ressentez des maux de têtes, des nausées, des vertiges ou encore des troubles visuels, ouvrez vite vos fenêtres. Car le monoxyde de carbone prend la place de l'oxygène dans le sang et peut tuer en une heure chrono.

En cas de doute (si plusieurs personnes ressentent ces symptômes, ou si les symptômes disparaissent lorsque vous quittez la pièce) l'ARS recommande d'aérer immédiatement en ouvrant portes et fenêtres, d'évacuer les locaux et de contacter les pompiers.

Pour prévenir l'arrivée d'un tel accident, veillez à ventiler votre logement régulièrement, faites impérativement vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée chaque année et respectez scrupuleusement les consignes d'utilisation des appareils.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Pour aller plus loin :