CARTE - Covid : fin des masques à l'école primaire à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés

CARTE - Covid : fin des masques à l'école primaire à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés

Du CP au CM2, les élèves pourront retirer le masque dans les départements où le virus circule peu. Les classes continueront toutefois à fermer dès la détection d’un cas de Covid.

Rédigé le , mis à jour le

Fin du masque à l'école ? Ce sera le cas à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19, a annoncé le 22 septembre le gouvernement après un Conseil de Défense.

"A partir du lundi 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants, le protocole scolaire passera en niveau 1, ce qui signifie essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée", a indiqué Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres. 

Le 21 septembre, 41 départements sur 101 se situaient sous ce seuil d'alerte, alors que la décrue de l'épidémie "se confirme jour après jour" même si "la prudence s'impose", s'est félicité le porte-parole du gouvernement. Quant aux personnels, aux collégiens et aux lycéens, les règles du port du masque en intérieur "sont inchangées". 

A lire aussi : Covid : le conseil scientifique préconise des dépistages chaque semaine en primaire

Baisse des jauges dans le secteur culturel

Par ailleurs, les jauges s'appliquant dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements, a précisé le porte-parole du gouvernement. Cela concerne essentiellement le secteur culturel, notamment "les salles de concert debout ainsi que les discothèques". Pour autant, le pass sanitaire est maintenu pour l'instant dans tous les départements français, a-t-il ajouté.  

Selon les chiffres publiés le 21 septembre par Santé Publique France, la pression sur l'hôpital continue de baisser, avec 8.594 personnes hospitalisées pour le Covid-19, soit près d'un quart en moins depuis début septembre. La France a enregistré depuis le début de l'épidémie 116.251 décès, dont 89.436 à l'hôpital, et 153 au cours des dernières 24 heures. 

Ces "bonnes nouvelles, nous les devons essentiellement à l'avancée considérable de la couverture vaccinale. La campagne de vaccination est une réussite française, nous avons franchi en fin de semaine dernière le cap des 50 millions de Français vaccinés", a rappelé M. Attal.  

Une reprise très probable de l’épidémie

Mais un redémarrage rapide de l'épidémie dans les semaines qui viennent est "très probable", a estimé Arnaud Fontanet, professeur à l'Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique, dans Le Parisien. "On s'attend à un redémarrage de l'épidémie à l'automne. D'abord parce que les conditions climatiques s'y prêteront, mais aussi parce qu'il reste un réservoir de non-vaccinés assez nombreux pour occasionner une poussée épidémique et mettre en tension l'hôpital", précise-t-il.   

M. Fontanet préconise le recours au pass sanitaire, le port du masque en milieu clos et davantage de dépistage en milieu scolaire. Actuellement, le protocole retenu par le ministère prévoit qu'un cas de Covid dans une classe en primaire entraîne une fermeture.