1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Gants de pieds : courir pieds nus ou presque...

Que ce soit durant la marche ou la course à pieds, mais également dans la plupart des pratiques sportives, on nous vente continuellement l’amorti et la solidité des chaussures pour optimiser sa pratique ! Et pourtant, à trop vouloir confiner nos pieds, nous risquons, selon des études, de modifier nos appuis...

Rédigé le

Gants de pieds : courir pieds nus ou presque...

... Avec notamment une pose beaucoup plus importante par le talon (car amorti renforcé), ce qui pourrait engendrer des problèmes de dos et articulaires (chevilles, genoux, hanche).

Comment faire pour marcher ou courir quasiment pieds nus ?

"Grâce à ce type de véritable "double peau" ! Une semelle très fine, qui permet de protéger le pied, mais qui n’empêche pas la sensation du sol.

"Un logement individuel pour chaque orteil, ce qui vous permet d’utiliser vos orteils. Dans une chaussure classique, vos orteils sont groupés. La forme de la chaussure est faite pour faire "rouler" le pied (du talon jusqu’à la pointe). De ce fait, vous n’utilisez plus vos orteils pour la propulsion du pied.

"Une semelle intérieure anti-bactérienne et un tissu supérieur micro-aéré pour laisser respirer le pied.

"Selon le modèle, des attaches qui permettent de bien maintenir la chaussure, sans la rendre contraignante."

Cela ressemble à des gants de pieds. Mais comment les utiliser sans se faire mal ?

"Débutons par la marche rapide afin de nous faire aux sensations.

"En posant l'avant du pied, les coureurs réduisent les forces qui s’exercent lors de l’impact. Lorsque le talon se pose, les forces sont plus importantes (déroulement total du pied). Par ailleurs les marcheurs et coureurs pieds "gantés" profiteraient mieux de l’effet ressort fourni par leur cheville, leur voûte plantaire et leurs orteils…

"Il faut un certain temps d’adaptation. Les premières séances devront donc être très courtes, sur un sol sans difficultés. Les sensations douloureuses ressenties au cours des premières séances sur des terrains très stimulants (petits gravillons par exemple), sont dues non pas à l'endommagement des tissus, mais à l'hypersensibilité de la plante des pieds. Ces sensations disparaissent après quelque temps de pratique.

"Les distances hebdomadaires pourront être augmentées de façon très progressive. Par exemple, course pieds nus à faible allure une séance sur trois par semaine durant 5 minutes la première semaine avec augmentation très progressive de la durée et de la vitesse les semaines suivantes (jusqu'à 10 minutes).

"Il n'est pas rare de ressentir des courbatures inhabituelles les lendemains de séances pieds nus. Cela est dû au fait que les informations nouvelles envoyées aux muscles impliqués dans la course sont exacerbées, l'efficacité de l'amorti naturel de la foulée et du capiton plantaire ne remplaçant qu'imparfaitement au début les semelles des chaussures."

Pour ménager nos muscles, quels sont les étirements conseillés ?

"Les étirements resteront les mêmes (quadriceps, ischios, mollets…) ! Par contre, du fait que l’on ne soit pas habitué, les courbatures pourront être plus intenses sur certaines parties des pieds (notamment la voute plantaire). Il faudra donc ne pas hésiter à détendre ces zones en s’auto-massant (exemple : la voute plantaire avec une balle de tennis pour détendre l’aponévrose plantaire).

Où trouve-t-on ces chaussons ?

Sur Internet ! Aucune boutique ne vend ces chaussons pour le moment ! Ne soyez pas radical, optez pour une paire de chaussures avec une semelle minimaliste le temps de vous habituer à ces changements (amorti et pose du pied notamment) pour ensuite opter pour ces "gants de pieds".

Le prix ?

"Il existe différents modèles suivant vos besoins ! Type "marche", "footing" ou "sprint", chaque "gants de pieds" se verra doté d’une spécificité (bande scratch devant, derrière et adaptation également pour les sports et activités avec beaucoup de mouvements latéraux et changements de direction : les sports de combat et arts martiaux). Suivant la spécificité, le prix évoluera de 90 à un peu plus de 150 euros ! Cher ? Etant donné que la semelle est conçue dans la même matière que les pneus de voiture, je vous laisse imaginer la longévité de cette double peau."

 

 

Sponsorisé par Ligatus