1. / Bien-être - Psycho

Bonnes résolutions : le sommeil devient une des priorités des Français

A côté des traditionnels voeux concernants l'exercice physique et la perte de poids, les Français accordent enfin plus d'importance à leurs nuits... mais ils ont plus de mal à envisager de réduire le tabac et l'alcool.

Rédigé le

Bonnes résolutions : le sommeil devient une des priorités des Français
©Pixabay/Pexels

Avez-vous de bonnes résolutions pour la nouvelle année ? Tel est le cas de 80% des 1002 personnes sondées dans le cadre du "Carnet de santé" d'Odoxa ces dernières semaines. Avec une forte attention à leur santé. 

Ils sont classiquement 42% à se promettre de « faire de l’activité physique » pour être en meilleure forme. Et 32% à mettre à leur agenda 2020 l'objectif de « faire un régime/perdre du poids ».

A lire aussi : Comment tenir ses bonnes résolutions

Le sommeil arrive sur le podium 

Mais une nouvelle résolution fait son entrée sur le podium : « dormir plus » est cité par 30% des Français. Et ce projet qui arrive en troisième position pour l'ensemble des personnes sondées, prend même la deuxième place pour les personnels hospitaliers qui étaient spécialement identifiés. Il faut dire qu'il y a tout juste un an, ce "Carnet de Santé" avait notamment montré l'importance de ce problème pour les soignants. Près d’un quart des professionnels de santé interrogés (23%) se plaignait des troubles du sommeil quotidiens et la moitié (51%) de nuit perturbées au moins une fois par semaine.

Des difficultés de plus en plus fréquentes dans la population générale : les Français ont raccourci leur nuit d'1h30 en moyenne en 50 ans... Une forme d'"addiction" aux écrans comme ceux des ordinateurs, téléphones et tablettes y contribue largement. Mais la "déconnexion" n'est pas encore rentrée dans les priorités annoncées cette année.

Le tabac et l'alcool, grands oubliés des résolutions 2020

La mauvaise nouvelle de ce "cru 2020" des résolutions, c'est surtout le recul de mesures pourtant cruciales pour la santé comme « arrêter de fumer » et « boire moins d’alcool ». Moins d'un sondé sur huit aimerait réussir à quitter la cigarette... ce qui représenterait quand même la moitié des fumeurs quotidiens.

Enfin, ils sont seulement 7% à vouloir réduire leur nombre de verres d'alcool... Peut-être que l’initiative du Dry January, les aidera à réviser leurs priorités !
 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr