USA : un dysfonctionnement génétique à l'origine de certaines allergies

Des mutations génétiques pourraient jouer un rôle important dans de nombreuses allergies, c'est ce que révèle une recherche publiée ce mercredi dans la revue Science Transnational Medicine.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les gènes qui peuvent porter ces mutations codent une protéine appelée TGF-bêta, une protéine connue pour ses effets étendus sur l'organisme, de la croissance des cellules dans les organes, à leur communication entre elles.

Les dysfonctionnements de cette protéine sont déjà connus pour jouer un rôle important dans les syndromes de Marfan et de Loeys-Dietz, des maladies génétiques rares qui affectent les tissus conjonctifs dans tout l'organisme et provoquent des lésions artérielles associées à des anomalies morphologiques.

"Nous avons des indications que ces mêmes dysfonctionnements génétiques jouent également un rôle dans l'asthme, des allergies alimentaires et l'eczéma", explique le Dr Pamela Frischmeyer-Guerrerio, une immunologiste, co-auteur de cette recherche.

"Le dysfonctionnement du codage génétique de la protéine TGF-bêta paraît déclencher la même série de réactions en chaîne qui finit par provoquer des maladies allergiques", ajoute le Dr Harry Dietz, un cardiologue, autre auteur de cette étude.

Ces chercheurs ont découvert le rôle potentiel joué par cette protéine défectueuse dans les allergies en constatant que les malades atteints des syndromes de Marfan et de Loeys-Dietz souffraient d'allergies, plus que le reste de la population.

Pour leur recherche, ils ont étudié 58 enfants de 7 à 20 ans souffrant de ces deux syndromes.

Les auteurs ont aussi découvert que le losartan, un médicament utilisé pour traiter l'hypertension paraît prometteur contre les allergies. Ces chercheurs ont constaté que le losartan peut arrêter le gonflement dangereux de l'aorte provoqué par le mauvais fonctionnement de la protéine TGF-bêta chez les patients atteints de la maladie de Marfan ou de Loeys-Dietz. Ce traitement est actuellement testé chez des animaux pour déterminer s'il peut arrêter ou inverser des allergies.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :