Risques toxiques : moins d'argent pour la recherche

L'Etat se désengage du financement du programme Contaminants et Environnement. L'Agence Nationale de Recherche (ANR) n'organisera pas l'appel de fonds pour ce programme cette année. Les chercheurs dénoncent une coupe budgétaire de 8 millions d'euros et lancent une pétition. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

- Reportage du 19 janvier 2012 -

 

Quel lien entre les pesticides et la maladie de Parkinson ? Entre le Bisphénol A et l'infertilité masculine ? Les radiations nucléaires et les leucémies ? C'est précisément à ces questions que tentent de répondre, grâce à leurs études, les scientifiques du programme CESA (Contaminants et Environnements : métrologie, santé, adaptabilité, comportements et usages) de l'ANR. Or l'Etat, en suspendant l'appel d'offres pour ce programme prive les chercheurs de 8 millions d'euros.

Une décision que les chercheurs de l'Expertise collective Inserm "Reproduction et Environnement" comprennent mal que ces recherches étaient prévues et demandées par le Grenelle de l'Environnement.

Dans un communiqué ils ont estimé "particulièrement important que les scientifiques puissent, avec un maximum d'indépendance et hors des pressions de tout ordre, continuer à travailler sur ces sujets sensibles qui, au même titre que les recherches sur le climat, conditionnent la santé et le bien être des générations futures".

Du côté de l'Agence nationale de recherche, Maurice Héral, le directeur, explique regretter cette décision, mais il indique le budget de son agence "a baissé de 10 % en deux ans. Nous avons dû reporter notre aide à ce programme".

Une pétition est en ligne. Un groupe de chercheurs demande "instamment à l'Agence nationale de la recherche et aux instances politiques" de revenir sur la décision d'annuler en 2012 le programme Contaminants et Environnements.

Pour le rétablissement de l'appel d'offre de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) concernant les contaminants de l'environnement et leurs effets  : signer la pétition.

En savoir plus :