Pourquoi les USA ont-ils un spray nasal contre la grippe A ?

Pourquoi les Etats-Unis proposent un spray nasal contre la grippe A ? Quelles sont les différences avec une injection traditionnelle ? Existe-t-il des contre-indications ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les Américains ont un spray nasal contre la grippe A alors que nous aurons droit à une bonne vieille injection ?

Il faut savoir que les Etats-Unis ont commandé leurs doses de vaccins auprès de quatre grands laboratoires. Trois produisent un vaccin injectable et le 4e, le laboratoire MedImmue fabrique son vaccin sous la forme d’un spray nasal.

Le 6 octobre 2009, un médecin urgentiste, le Dr Charles Miramonti, a été le tout premier Américain vacciné contre cette grippe A avec ce fameux spray nasal.

Ca ressemble à une seringue sans aiguille qu’il faut placer dans chaque narine pour pulvériser le vaccin. Mais la différence avec le vaccin injectable ne s’arrête pas là.

Dans le vaccin injectable, les virus ont été inactivés, en clair, ils sont morts, alors que dans ce vaccin nasal, ces virus sont vivants et atténués. Cela veut dire qu’ils sont moins virulents que les souches d’origine mais gardent leur capacité à se multiplier. Ils vont donc se reproduire dans le nez avant d’être attaqué par le système immunitaire.

L’avantage, c’est que ce vaccin nasal est plus simple à administrer. L’inconvénient majeur est que ces virus vivants, même atténués, peuvent se transmettre, lors d’un éternuement par exemple, plusieurs semaines après la vaccination. C’est pourquoi ce spray nasal ne peut-être prescrit aux femmes enceintes, aux enfants de moins de 2 ans et aux personnes de plus de 49 ans qui ont une maladie chronique ou un système immunitaire affaibli.

Et en terme d’efficacité, aucune étude ne prouve la supériorité d’une forme de vaccination sur l’autre.  

En savoir plus :