Capture d'écran de la bande-annonce du film ''Lucy'' de Luc Besson
Capture d'écran de la bande-annonce du film ''Lucy'' de Luc Besson

Lucy, le cerveau humain et le mythe des 10%

Le scénario du dernier film de Luc Besson se base sur l'idée que les humains n'utilisent que 10% de leur cerveau. Une légende souvent reprise au cinéma, mais qui reste du domaine de la fiction.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Elle dégomme les méchants à tour de bras, elle est capable de déplacer les objets et les humains par la pensée et d'apprendre une langue étrangère en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Elle, c'est Lucy, le personnage principal du dernier film de Luc Besson. Son secret ? Progressivement, elle devient capable d'exploiter la totalité de son cerveau, quand le commun des mortels se contente d'en mobiliser seulement 10%. Envie de faire pareil ? Et bien figurez-vous que c'est déjà le cas ! Les capacités époustouflantes en moins, hélas !

Car l'idée que l'on utilise qu'une petite portion de notre cerveau est une légende qui a la peau dure, mais que la science contredit.

Trop énergivore pour être sous-employé

"Il est impossible de quantifier la portion de cerveau que nous utilisons. Néanmoins, il est certain que nous en utilisons plus de 10%", explique la neuropsychologue Barbara Sahakian au journal The Independent.

Plusieurs arguments vont à l'encontre de cette légende des 10%. L'imagerie cérébrale a bien montré que différentes régions du cerveau s'activent et apparaissent de façon lumineuse à l'écran en fonction des tâches que nous réalisons au cours de la journée. Ainsi, mémoriser un texte ou lacer ses chaussures ne stimule pas la même population de neurones. Mais cela a montré que toutes les zones du cerveau peuvent s'activer. 

Si le cerveau ne représente que 2% de la masse totale du corps, il utilise au repos 20% de l'oxygène consommé par l'organisme entier. Il est aussi très gourmand en glucose qui doit lui être fourni en permanence, car il ne possède aucun moyen de stockage. D'ailleurs, lorsque le corps n'est pas suffisamment alimenté, les réserves en glucose sont préférentiellement apportées au cerveau afin d'assurer son fonctionnement, au détriment des fonctions reproductrices, moins prioritaires.

100% de cerveau utile

Pourquoi fournir autant d'énergie pour maintenir un organe dont on ne se sert qu'à 10% ? Cela a peu de sens au regard de l'évolution qui aurait vite fait de réduire la taille d'un organe aussi gourmand et inutile au fil des générations...

Autre argument : si 90% du cerveau était inutile, alors de nombreuses lésions cérébrales seraient sans gravité. Malheureusement, ce n'est pas le cas.

Il reste cependant une évidence que l'on ne peut pas enlever à Luc Besson : plus on stimule le cerveau, plus on booste ses performances. De là à percer tous les mystères de l'univers ? Tout de même pas !

Lucy Bande-annonce VO