Le Mépronizine® et le Noctran® retirés du marché

L’Agence du médicament (Afssaps) a annoncé le retrait du marché de deux somnifères, le Noctran® et la Mépronizine®, considérés comme plus dangereux que les autres hypnotiques. L'Afssaps recommande un arrêt progressif de ces médicaments afin d'éviter les symptômes du sevrage.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

L'Agence du médicament (Afssaps) a annoncé le retrait du marché de deux somnifères: le Noctran le 27 octobre prochain et la Mépronizine le 10 janvier 2012.

Le problème de ces médicaments est que dans un seul comprimé, ils cumulent plusieurs substances : dans le Noctran® un neuroleptique, un antihistaminique et anxiolytique ; dans le Mépronizine®, un anxiolytique et antihistaminique. Cela multiplie les risques d'effets indésirables, la chute, le coma et même le décès en cas de surdosage. L'Afssaps recommande donc un arrêt progressif, encadré par un médecin, afin d'éviter les symptômes du sevrage.

Une bonne hygiène de vie

Il est aussi conseillé d'adopter une bonne hygiène de vie : se lever et se coucher à des heures régulières, ne pas passer trop de temps au lit (si on se couche tôt, il est tout à fait normal de se réveiller de bonne heure, ne pas hésiter à se lever tôt).

Et bien sûr ne pas oublier de se dépenser dans la journée pour être fatigué le soir. Il convient également d'éviter l'alcool, le café ou le thé en fin de journée, qui peuvent troubler le sommeil, et d' opter pour des activités tranquilles deux heures avant l'heure du coucher.

On dort moins avec l'âge

Ne pas oublier non plus qu'on n'a pas la même qualité de sommeil toute sa vie, et qu'on a parfois besoin de moins de sommeil en vieillissant. Si vous ne vous sentez pas particulièrement fatigué dans la journée, même si vous avez l'impression de ne pas bien dormir la nuit, vous avez probablement votre quota de sommeil, il est inutile de prendre des somnifères pour dormir plus.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le Net :