Amiante : Bertella-Geffroy dessaisie de l'instruction ?

Alors que Martine Aubry s'apprête à être mise en examen dans une des enquêtes sur le drame de l'amiante, la juge d'instruction, Marie-Odile Bertella-Geffroy, pourrait être dessaisie de l'instruction. Réactions avec Emmanuel Poinas, secrétaire national du syndicat FO Magistrats.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Mardi 6 novembre 2012, l'ancienne patronne du Parti socialiste, devra s'expliquer sur la façon dont elle a traité le dossier amiante, alors qu'elle était à la tête de la Direction des relations du travail entre 1984 et 1987.

En France, l'amiante est aujourd'hui jugée responsable de 10% à 20% des cancers du poumon et devrait être responsable de 100 000 décès d'ici 2025, selon les autorités sanitaires. Ses dangers sont connus depuis le début du XXème siècle et pourtant il a fallu attendre 1977 pour qu'un premier décret réglemente enfin son usage. Quant à son interdiction, elle n'est survenue que 20 ans plus tard, en 1997.

Convoquée par l'emblématique juge d'instruction du pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris, Marie-Odile Bertella-Geffroy, Martine Aubry pourrait être mise en examen pour "homicides involontaires". Ce sera peut-être la dernière mise en examen prononcée par la juge dans le cadre de son instruction sur l'amiante.

En charge du dossier amiante depuis 7 ans, Marie Odile Bertella-Geffroy devrait en être dessaisie début 2013, par le jeu d'une mesure d'administration judiciaire technique.

En effet, en 2003, quelques jours après sa nomination en tant que vice-présidente chargée de l'instruction au pôle Santé, une nouvelle loi organique a vu le jour, obligeant les juges spécialisés à changer de poste tous les 10 ans.

En 2013, la juge, qui a aux dires des associations de victimes permis à l'affaire d'avancer, devrait donc passer la main à deux collègues du pôle Santé qui vont devoir se pencher sur 15 ans de procédure, 44 tomes de dossiers.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :