Alzheimer : une dépendance inéluctable ?

On a diagnostiqué un Alzheimer à un de mes proches, combien de temps avant qu'il ne puisse plus vivre seul ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Christophe Trivalle, gériatre à l'hôpital Paul Brousse (Villejuif) :

"Il y a des formes d'Alzheimer un peu plus lentes que d'autres. Les formes d'Alzheimer sont très variables d'une personne à une autre. Le soutien à domicile dépend s'il y a un aidant ou non, c'est-à-dire s'il y a un conjoint ou un enfant qui s'occupe de la personne atteinte d'Alzheimer. Dans ce cas, le maintien à domicile peut être prolongé. Mais les familles vont jusqu'au bout de leur accompagnement à domicile et lorsqu'elles n'en peuvent plus, elles passent à l'étape institution.

"Le CLIC centralise toutes les informations nécessaires aux familles. Et le dernier plan Alzheimer a mis des nouvelles formules en place qui sont très aidantes. Il existe des équipes spécialisées Alzheimer. Il n'y en a pas partout mais cela permet une aide à domicile. Il existe aussi maintenant des plateformes d'accompagnement. Ces plateformes accompagnent les aidants et leur permettent de voir des psychologues pour pouvoir parler de leurs problèmes… Enfin des formations sont organisées pour les aidants soit dans les plateformes d'accompagnement, soit dans les associations comme France Alzheimer qui fonctionnent comme des groupes de parole et permettent aux aidants de parler de leurs problèmes."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :