Aluminium dans les vaccins : maladie professionnelle reconnue pour une infirmière

Aluminium dans les vaccins : maladie professionnelle reconnue pour une infirmière

La myofasciite à macrophages d'une infirmière a été reconnue comme maladie professionnelle par le tribunal administratif de Pau. En cause : les vaccinations successives dans le cadre de son travail, et les vaccins contenant de l'aluminium. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

C'est une simple chute qui a alerté Martine Sempietro, lorsqu'elle était pompier bénévole. "Ses jambes avaient lâché du fait de la maladie", indique son avocate.

Depuis six ans, Martine Sempietro est en congé maladie. À 47 ans, l'infirmière souffre d'une myofasciite à macrophages. Cette maladie rare se révèle très invalidante : importante faiblesse musculaire, fatigue chronique, troubles neurologiques.

Les sels d'aluminium

La recherche ignore encore les causes exactes de la maladie, mais elle pourrait être associée aux sels d'aluminium utilisés dans la fabrication de certains vaccins comme celui de l'hépatite B

En tant que professionnelle de santé, Martine Sempietro a dû se faire vacciner régulièrement, une obligation inscrite dans le code de santé publique. À partir de 1983, l'infirmière est donc soumise à des vaccinations répétées contre l'hépatite B.

"Le lien de causalité entre la maladie et la vaccination est établi par le tribunal et il est imputable au service", indique l'avocate de Martine Sepietro.

L'infirmière se dit "soulagée" par la décision de la cour administrative mais a décidé de poursuivre son combat. Elle a déposé une plainte au pénal pour faire toute la lumière "sur les dysfonctionnements des instances sanitaires".

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :