A Paris, écoles et hôpitaux au dessus des normes de pollution

A Paris, écoles et hôpitaux au dessus des normes de pollution

De très nombreux établissements parisiens recevant des publics sensibles - écoles, crèches, hôpitaux et maisons de retraite - dépassent les normes pour les principaux polluants en raison de leur proximité avec un axe routier important, selon une étude du réseau Airparif.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

En Ile-de-France, Airparif a étudié la qualité de l'air à proximité des voies à grande circulation, en s'intéressant en particulier aux publics sensibles (enfants, personnes âgées ou hospitalisées) et aux complexes sportifs.

Il ressort que "les niveaux de pollution dépendent fortement du degré de proximité par rapport aux axes et au coeur de l'agglomération", indique Airparif en charge de la surveillance de la qualité de l'air en région parisienne.

"Un dépassement pour l'ensemble des normes pour les trois polluants (particules fines, dioxyde d'azote et benzène) est observé pour les établissements qui sont en moyenne implantés à moins de 40 mètres d'un axe important", affirme Airparif.

Cela concerne 125 écoles (28.000 élèves en maternelles et primaires), 85 crèches (3.250 places), 68 hôpitaux (6.700 lits) et 36 hébergements pour personnes âgées (2.500 places), sachant que les trois quarts de ces établissements sont situés dans Paris.

Pour les terrains sportifs, les résultats sont meilleurs : 80% d'entre eux sont situés dans des zones respectant les normes sur l'air. Sur 1.500 terrains pris en compte, 40 présentent toutefois au moins une mesure dépassant les normes, notamment à Paris et dans les Hauts-de-Seine, explique Airparif.

La mairie de Paris a récemment proposé un nouveau plan de lutte contre la pollution dans la capitale, comprenant des limitations accrues de vitesse (zones à 30 km/h, 70 km/h sur le périphérique), l'instauration de péages urbains sur les autoroutes et le refus de véhicules trop anciens.

Bruxelles a ouvert une procédure contre la France devant la Cour de justice européenne en raison de ses mauvais résultats dans la lutte contre la pollution aux particules fines, avec des dépassements des seuils limites d'exposition dans de nombreuses villes.

En savoir plus :