A New York, bientôt interdit de fumer chez soi ?

La municipalité de New York poursuit sa campagne anti-tabac. Ancien fumeur, le maire, Michael Bloomberg, a frappé fort en annonçant qu'il souhaitait des règles claires dans les immeubles résidentiels. Il vient d'introduire un projet de réglementation exigeant que les responsables de ces immeubles informent, avant tout nouveau contrat, de leur politique en la matière.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
A New York, bientôt interdit de fumer chez soi ?

Si cette réglementation est adoptée, les futurs locataires et propriétaires devront être mis au courant, par écrit, " s'ils ont le droit de fumer dans leur appartement, sur les balcons, dans les cours et sur les toits", précise un communiqué de la mairie.

"Fumer tue et les gens ont le droit de savoir s'ils vont être exposés indirectement au tabac", a déclaré le maire dans ce communiqué.

Cette loi "n'interdira pas de fumer dans les immeubles résidentiels, mais permettra aux New-Yorkais de choisir de vivre dans un environnement sans tabac", a ajouté M. Bloomberg, ancien fumeur qui depuis son arrivée à la mairie en 2002 mène une campagne anti-tabac sans précédent.

Le nombre de fumeurs a atteint un plancher historique à New York, où le pourcentage de fumeurs est passé à 14 %. Environ un demi-million d'habitants de la "grosse pomme" ont arrêté de fumer depuis 2002, dont 100 000 entre 2009 et 2010, et seulement 10 % des gens fument chez eux, selon la mairie.

La municipalité de New York n'a cessé d'augmenter les taxes sur le tabac et le prix du paquet de cigarettes y est aujourd'hui parmi les plus élevés du pays. Il est notamment interdit de fumer dans les bars, restaurants et, depuis un récent arrêté municipal, sur les plages et dans les parcs de la ville.

A lire aussi :