Un traitement contre la DMLA moins cher et aussi efficace !

Lors d'un récent congrès d'ophtalmologie à Seattle, des chercheurs français ont présenté les résultats d'un essai clinique comparant l'efficacité de deux médicaments contre la DMLA, dégénérescence maculaire liée à l'âge : le Lucentis® de Novartis, et le plus récent Avastin® de Roche. Résultat : les 2 molécules se valent en efficacité mais le Lucentis® est 20 fois plus cher ! L'Avastin® n'a pas l'autorisation de mise sur le marché, non pas à cause d'effets secondaires, mais pour de sombres raisons d'intérêts financiers.

Rédigé le

Un traitement contre la DMLA moins cher et aussi efficace !
Un traitement contre la DMLA moins cher et aussi efficace !

La dégénérescence maculaire liée à l'âge ou DMLA est une maladie qui détériore progressivement le fond de l'œil, et entraîne une perte très importante des capacités visuelles. Il s'agit de la première cause de malvoyance chez les plus de 50 ans. En France elle concerne environ 1,5 million de personnes atteintes à des degrés divers. Et ce chiffre ne fait qu'augmenter du fait du vieillissement de la population. La DMLA se présente sous deux formes principales. Dans 80% des cas, il s'agit de la forme dite "sèche" de la maladie et il n'y a aucun traitement curatif disponible ; mais pour les 20% restants, il s'agit de la forme dite "humide" pour laquelle des molécules permettent de freiner la maladie et d'améliorer la vision des patients. C'est donc contre la forme "humide" que le Lucentis® et l'Avastin® sont préconisés.

Deux médicaments équivalents sur le plan thérapeutique

Lors du congrès de spécialistes à Seattle, le Dr Kodjikian, médecin des Hospices civils de Lyon, a présenté les résultats de l'essai clinique GEFAL (groupe d'évaluation français Avastin® vs Lucentis®), conduit entre juin 2009 et novembre 2011 sur 374 patients. Après tirage au sort, environ la moitié des patients a reçu des injections de Lucentis® et l'autre moitié des injections d'Avastin®. Et les résultats après un an de traitement montrent que le gain en terme d'acuité visuelle est similaire, quelle que soit la molécule.

A vrai dire ce résultat n'est pas surprenant, car ce n'est pas le premier essai clinique ayant comparé les deux médicaments. Ainsi en juillet 2012, les résultats d'une étude américaine similaire sur 1.185 patients avaient été publiés dans la revue Ophtalmology, et après deux ans de traitement le Lucentis® et l'Avastin® étaient aussi efficaces, sans différence non plus au niveau des effets secondaires.

Pourquoi l'Avastin® n'est-il pas utilisé officiellement en France ?

Devant de tels résultats, il est normal de se demander pourquoi l'Avastin® est interdit en France alors que le Lucentis® des laboratoires Novartis, en vente depuis 2006, coûte 800 euros la dose sans être plus efficace contre 50 euros environ pour l'Avastin®. La réponse est que l'Avastin® n'a pas d'AMM (autorisation de mise sur le marché) car elle n'a pas été officiellement demandée par le laboratoire Roche. Et pour cause, c'est en fait une filiale de Roche, Genentech, qui a vendu le Lucentis® à Novartis et en récolte de substantielles royalties.

Ainsi Roche n'a pas franchement à se plaindre de la situation actuelle, au contraire de la Sécurité sociale, car nous sommes manifestement là face à un gaspillage d'argent injustifié. Et il faut savoir que dans de nombreux pays, comme l'Angleterre ou l'Italie, l'Avastin® est déjà utilisé dans le traitement de la DMLA, même sans autorisation. Seule l'intervention des plus hautes autorités sanitaires françaises pourraient donc débloquer cette situation bien malvenue en période de réduction des déficits publics.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus