Stent : comment évolue-t-il ?

En 2001 on m'a posé un stent et je vieillis. Lui, comment va-t-il se comporter ? Le stent peut-il être rejeté par l'organisme ?

Rédigé le , mis à jour le

Stent : comment évolue-t-il ?

Les réponses avec le Pr. Matthias Kirsch, chirurgien cardiaque groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière et le Pr. Jean-Philippe Metzger, cardiologue interventionnel groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière :

"Un stent est un élément métallique donc il n'y a aucune raison qu'il vive mal. C'est l'environnement biologique qui pourrait réagir. Mais il ne va rien se passer. Quand des complications apparaissent, lorsqu'il y a resténose intra-stent, du fait de la prolifération de cellules musculaires lisses, il peut y avoir à nouveau des douleurs. Cela concerne 5 % des cas dans les premières semaines."

"On peut mettre un stent sur un pontage. Une ré-intervention après pontage est toujours plus risquée qu'une première opération. Lorsqu'un pontage est déficient à un endroit particulier, on peut le dilater et le réparer avec un stent."

"Un stent ne peut pas être rejeté par l'organisme. Un stent est un élément métallique qui fait partie de la paroi artérielle et qui reste indéfiniment. Il ne peut pas se balader. Mais actuellement la recherche se focalise sur la possibilité de stents "biodégradables" qui auront la même force radiaire mais qui disparaîtront progressivement au fil des mois. Ils seront "mangés"."

En savoir plus

Dossiers :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Pr. Matthias Kirsch, chirurgien cardiaque groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière et le Pr. Jean-Philippe Metzger, cardiologue interventionnel groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière