Quel vin choisir pour bénéficier des bienfaits de cette boisson ?

Le vin rouge consommé en petite quantité serait bon pour la santé, qu'en est-il du vin blanc et du vin rosé ?Faut-il choisir un bon vin pour bénéficier des bienfaits de cette boisson ?  

Rédigé le , mis à jour le

Quel vin choisir pour bénéficier des bienfaits de cette boisson ?

Les réponses avec Jean-Michel Mérillon, professeur à l'université Bordeaux-Segalen et directeur de recherches à l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin, avec le Pr. Ludovic Drouet, chef du service Immunologie-Hématologie de l'hôpital Lariboisière (Paris) :

"Dans le vin blanc, la concentration en polyphénols est 10 fois inférieure par rapport au vin rouge, car on fait fermenter sans les pellicules où il y a les polyphénols. Le rosé se situe entre le vin blanc et le vin rouge. Dans le rosé, on trouve 800 mg de polyphénols par litre. Pour les vins blancs, on trouve entre 300 et 400 mg par litre. Enfin pour les vins rouges, la concentration se situe entre 3 et 5 grammes par litre."

"Les polyphénols présents, qu'ils soient dans le jus de raisin ou dans le vin, doivent être absorbés. Ils vont avoir un effet au moment de la digestion et au moment de l'absorption. Or l'alcool présent dans le vin participe à l'absorption des polyphénols. Du coup quand on compare un contenu de polyphénols identique du jus de raisin et du vin, on va absorber plus de polyphénols avec le vin que lorsque l'on va consommer uniquement du raisin. L'optimum d'absorption se situe vers 10°. Les 10° d'alcool favorisent l'absorption des polyphénols.

"Le fait d'avoir une consommation régulière modifie la flore digestive. La flore digestive transforme alors les polyphénols présents dans le jus de raisin comme dans le vin, de façon un peu différente pour permettre l'absorption. Il faut donc regarder ce qu'il y a dans la bouteille, mais aussi ce qui va être absorbé. Cette absorption comporte plusieurs étapes qui font intervenir l'alcool, la flore digestive…

"Plus le vin sera riche en polyphénols, plus il y aura la possibilité d'en absorber une quantité relativement importante. La qualité de la préparation du vin, la vinification, qui va entraîner la quantité de polyphénols présents à l'intérieur du vin, joue un rôle dans la qualité d'absorption."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses avec Jean-Michel Mérillon, directeur de recherches à l'Institut des sciences de la vigne et du vin, avec le Pr. Ludovic Drouet, chef du service Immunologie-Hématologie de l'hôpital Lariboisière et Valérie Godefroy, agronome spécialisée en nutrition


Sponsorisé par Ligatus