Qu'est-ce que l'herpès oculaire ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler de l'herpès labial ou génital. Mais il existe une troisième forme, beaucoup moins connue, mais très grave : l'herpès oculaire.

Rédigé le , mis à jour le

Qu'est-ce que l'herpès oculaire ?

Chaque année en France, près de 60.000 personnes sont touchées par l'herpès.

Le plus souvent, le virus responsable est l'Herpès Simplex Virus de type 1 aussi appelé HSV-1 est aussi responsable du fameux bouton de fièvre. Il existe un deuxième virus, le HSV-2 majoritairement à l'origine de l'herpès génital.

Ces deux virus sont très contagieux et peuvent se transmettre par simple contact. Au moment de l'accouchement par exemple, un herpès génital chez la mère peut provoquer une infection oculaire chez le nouveau-né.

L'autre mode d'infection très fréquent est "l'auto-contamination". Après une première infection, souvent dans la petite enfance, le virus de l'herpès va se loger dans les ganglions. Puis à l'occasion d'un stress ou d'une fatigue, il peut se réactiver et provoquer une poussée de la maladie.

Dans le cas de l'herpès labial, un bouton de fièvre (petites bulles remplies d'un liquide clair) apparaît sur les lèvres ou à la base des narines. Il suffit alors de le toucher avec le doigt puis de se frotter les paupières pour contaminer l'œil.

Les premiers symptômes de l'herpès oculaire ressemblent à une conjonctivite. L'œil est rouge, larmoyant, et les paupières sont gonflées.

Puis le virus va attaquer la cornée, la membrane transparente qui recouvre l'oeil, et provoquer une kératite. A ce stade, l'acuité visuelle baisse et c'est une urgence ophtalmologique, car si rien n'est fait, en moins d'une semaine, la cornée peut être totalement détruite.

En cas de kératite superficielle, un traitement antiviral par collyre ou pommade dès les premiers signes entraîne une guérison rapide. Les collyres contenant des corticoïdes sont totalement interdits car ils peuvent faire flamber l'infection. En cas de récidive, un traitement par voie orale peut-être prescrit.

Enfin si les lésions sont trop importantes, il faut réaliser une greffe de cornée, en remplaçant la membrane malade par une cornée saine. 

VOIR AUSSI :

Sponsorisé par Ligatus