Russie : des retraités touchés par la crise économique

En Russie, la crise a un gros impact sur la santé. Pour faire des économies, le gouvernement a licencié des centaines de médecins et fermé des dizaines d'hôpitaux. Les plus touchés sont évidemment les patients plus fragiles, les personnes âgées. À cela s'ajoute une inflation galopante. Résultat : tous les prix ont augmenté d'au moins 15%. Aujourd'hui avec une retraite d'environ 200 euros par mois, il est devenu très difficile de s'en sortir. Reportage à Moscou.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

L'économie russe est malade et voilà les symptômes : le rouble s'effondre, les prix augmentent et les personnes âgées peinent à se soigner. Plus inquiétant que la nourriture, les prix des médicaments ont explosé en Russie.

Les retraités ont de plus en plus de mal à envisager l'avenir. Dans un quartier de Moscou, une pharmacie est devenue leur point de rendez-vous. Cette pharmacie propose des prix défiant toute concurrence. Certains viennent donc de très loin et préparent leur liste. Officiellement le gouvernement russe parle d'une augmentation de 30% du prix du médicament mais parfois, ils ont plus que doublé.

Pour certains, c'est tout le système de santé russe qui est devenu inabordable. Et les médecins s'inquiètent pour leurs patients. Si les prix continuent d'augmenter, les personnes âgées risquent de ne plus se soigner. Il pourrait aussi y avoir des pénuries et des trafics.

Les personnes âgées se mettent parfois à devenir nostalgiques de l'époque soviétique où l'Etat prenait en charge tous les soins de santé. Une époque où ils étaient bien loin d'imaginer à quel point la Russie allait changer.

Pour épargner les couches les plus défavorisées, l'Etat russe a promis de contrôler les prix des 600 médicaments "vitaux".