Prothèses PIP : plus de 16 000 explantations

Plus de 16 000 femmes ont eu recours à l'extraction de leurs prothèses mammaires PIP contenant un gel silicone frauduleux, selon le dernier bilan de l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé).

Rédigé le

Prothèses PIP : plus de 16 000 explantations
Prothèses PIP : plus de 16 000 explantations

Les femmes porteuses d'implants mammaires PIP se sont conformées à la proposition d'explantation de ces prothèses, émise par le ministère de la Santé au début de l'année 2012. Parmi les 30.000 femmes estimées porteuses de prothèses mammaires frauduleuses PIP, 16.426 ont fait retirer leurs implants, dont 12.094 à titre préventif.

Des implants néfastes

Plis, coupures ou encore changements de couleur de l'implant, les dysfonctionnements concernent 5.434 femmes, selon les données remises à l'Agence. De plus, 2.883 femmes ont subi des effets indésirables principalement des réactions inflammatoires. Le taux d'effets indésirables avec des implants PIP constatés à ce jour est de 16,5%.

Les explantations préventives

D'avril 2010 à mai 2013, l'Agence a enregistré 12.094 déclarations d'explantations préventives. Elles font suite à une demande de la patiente de retirer les implants PIP sans qu'un signe clinique ou échographique d'un événement indésirable n'ait été détecté préalablement. Pourtant, le bilan révèle que dans 20% des cas d'explantation préventive, des anomalies de la prothèse (rupture, suintement) et/ou des effets indésirables ont été détectés à la suite de cette intervention.

Un total de 70 cas de cancer du sein ont été découverts chez les femmes porteuses de prothèses PIP, mais "les tumeurs déclarées ne sont pas reliées aux particularités des prothèses PIP", selon l'Ansm.

Plus de 7.400 femmes ont porté plainte dans cette affaire qui a donné lieu à un procès qui s'est achevé le mois dernier à Marseille. Le principal accusé, Jean-Claude Mas, l'ancien fondateur de PIP, poursuivi avec quatre autres cadres de son entreprise pour avoir utilisé du gel non conforme, risque 4 ans de prison. Le jugement doit être rendu le le 10 décembre 2013.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :