Prendre la pilule accroît-il le risque de cancer de l'endomètre ?

Le fait d'avoir pris la pilule accroît-il le risque de ce type de cancer ?

Rédigé le , mis à jour le

Prendre la pilule accroît-il le risque de cancer de l'endomètre ?

Les réponses avec le Pr Hervé Fernandez, chef du service de gynécologie-obstétrique à l'hôpital Bicêtre (Kremlin-Bicêtre) :

"Non, le fait d'avoir pris la pilule n'accroît pas le risque de ce type de cancer. Au contraire, la pilule est un vrai élément protecteur du cancer de l'endomètre. Il n'y a pas d'hyper-stimulation de l'endomètre qui ne bouge pas avec la pilule qu'elle soit mono, biphasique ou triphasique. Cela a bien été démontré. Dans des populations ayant pris des oestroprogestatifs au moins cinq ans, il y a beaucoup moins de cancers de l'endomètre.

"C'est la raison pour laquelle un traitement hormonal de la ménopause justifie la prescription de progestérone en même temps que les oestrogènes. En Amérique du Nord, on donnait des oestrogènes d'origine équine. Et il y a eu des cancers induits. De la même façon, on sait que le tamoxifène donné pour le cancer du sein est un facteur d'augmentation du risque de cancer de l'endomètre. Dans ce cas, on ne peut pas donner de la progestérone en même temps. Cela fait partie des bénéfices/risques et il semble qu'il y ait plus d'avantages à la donner pour le sein. Mais en pratique, il faut donner de la progestérone pour éviter que les oestrogènes seuls donnent un cancer de l'endomètre. En donnant oestrogènes et progestatifs, on n'augmente pas les risques surtout dans le traitement hormonal "à la française"."

En savoir plus sur le cancer de l'endomètre

Dossier :

Questions/réponses :