Pourquoi y a-t-il plus de césariennes dans le privé ?

Pourquoi y a-t-il plus de césariennes dans le privé ?

Rédigé le , mis à jour le

Pourquoi y a-t-il plus de césariennes dans le privé ?

Les réponses avec le Pr. Fabrice Pierre, gynécologue-obstétricien, chef du pôle Femme-mère-enfant du CHU de Poitiers :

"Certains praticiens du privé réalisent un taux de césariennes honorable. Pour avoir un taux de césariennes bas, il faut avoir une homogénéité dans le fonctionnement, discuter des dossiers ensemble… Et la pratique du privé y est moins facilement favorable.

"Des demandes de césarienne se font aussi dans le public. Et des accompagnements peuvent aussi être mis en place dans le public. Souvent les femmes demandent une césarienne lorsqu'il s'agit du premier enfant. Elles ont peur de l'accouchement et demandent donc une césarienne."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses

* Les réponses avec le Pr. Fabrice Pierre, gynécologue-obstétricien, chef du pôle Femme-mère-enfant du CHU de Poitiers