Pollution intérieure : que penser du papier d'Arménie ?

Que penser du papier d'Arménie toujours présenté comme "naturel" ?

Rédigé le , mis à jour le

Pollution intérieure : que penser du papier d'Arménie ?

Les réponses avec Gilles Aymoz, chef du service qualité de l'air à l'Ademe :

"Toutes les combustions et notamment celle du papier d'Arménie qui sont très mauvaises sont des sources de polluants de l'air intérieur. Le premier geste est de bien aérer, le deuxième est de limiter les sources de pollution au maximum. Et avec la troisième solution qui consiste à vouloir améliorer soi-même la qualité de l'air intérieur avec des plantes dépolluantes, des systèmes de filtration… Il faut se méfier et être vigilant. Il y a des effets secondaires qui ne sont pas maîtrisés.

"Souvent les systèmes ont tendance à essayer de dégrader les polluants mais ils vont en produire d'autres. Il faut donc être vigilant avec les différents systèmes visant à améliorer la qualité de l'air intérieur. Ce n'est pas la solution que l'on recommande."

En savoir plus sur la pollution intérieure

Dossier :

Questions/réponses :