Parler plus vite... mais en dire moins !

Des chercheurs lyonnais ont étudié la vitesse d'élocution de 49 personnes ayant 8 langues natales différentes. Résultat, les Japonais sont les plus rapides. Au final, les Chinois sont les plus lents mais ils ont le mode de communication le plus efficace. Ils disent l'essentiel en peu de mots.

Rédigé le , mis à jour le

Parler plus vite... mais en dire moins !
Parler plus vite... mais en dire moins !

Entre un Anglais, un Français, un Espagnol et un Japonais, à votre avis, qui parle le plus vite ? Et bien c'est le Japonais, tout juste devant l'Espagnol. Une équipe de l'Université de Lyon vient de publier une étude sur ce sujet dans la revue Language. Ils ont fait lire à 59 volontaires de 8 pays différents, 20 textes traduits à chaque fois dans leur langue natale. Le débit le plus impressionnant est celui des Japonais. Et les Chinois sont à l'autre bout du classement. Mais en fait, ce sont les plus efficaces dans la transmission d'informations ! Suivis de près par les Anglais, dont le rythme se situe aussi du côté des plus lents.

Les chercheurs sont parvenus à ce résultat en disséquant chaque enregistrement pour mesurer la vitesse d'énonciation des syllabes d'une part, et évaluer sa "densité" en information d'autre part. En somme, deux cultures s'opposent. Parler vite… pour ne rien dire, ou peser ses mots pour faire passer un message plus efficace !

En savoir plus :

Sponsorisé par Ligatus