Malgré les régimes, pourquoi ai-je du mal à perdre du poids ?

À 58 ans, j'ai du mal à perdre du poids après avoir fait plusieurs régimes. À quoi est-ce dû ?

Rédigé le

Malgré les régimes, pourquoi ai-je du mal à perdre du poids ?

Les réponses avec Laurence Haurat, psychologue-diététicienne :

"L'organisme ne sait plus s'y retrouver. L'effet yo-yo signifie que l'organisme a deux niveaux de dépenses énergétiques. Le premier niveau correspond à une dépense de base pour que le corps puisse remplir son rôle (circulation sanguine, battements du cœur…). Le second niveau correspond lui, à la dépense d'activité physique. Quand on ne couvre pas la dépense énergétique de repos (ce qui se passe lorsque l'on fait des régimes restrictifs avec une privation en calories), le corps s'adapte et se met en économie. Il tente de remplir son rôle avec moins d'énergie dépensée. Résultat, le jour où l'on reprend une alimentation normale, on repasse au-dessus de cette dépense énergétique de repos et on reprend forcément des kilos. De plus, il existe aussi une influence psychologique. La restriction entraîne forcément une frustration, et donc une envie d'aller vers des aliments plus caloriques dont on s'est privé, ce qui provoque également une prise de poids".

"Parfois il y a des stades de surpoids avec des processus inflammatoires au niveau des cellules adipeuses qui font qu'elles ne peuvent plus se dégonfler. Réussir à stabiliser le poids de la personne est déjà une réussite car en stabilisant son poids, on évite qu'il augmente. Dans ce cas, un différentiel existe vraiment et la personne fait un réel effort."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • On n'arrête pas de dire que les régimes sont mauvais, mais quand on pèse 100 kilos pour 1,55 m, que faut-il faire ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Après x régimes entraînant l'effet yo-yo, est-il possible en équilibrant son alimentation, de retrouver son poids initial ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Quel est le coût d'un bon suivi médical pour perdre du poids ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec Laurence Haurat, psychologue-diététicienne