Main dans la main contre les microbes

Les mains sont un des principaux vecteurs de contamination virale et bactérienne. Des études se sont penchées sur la question, et elles conseillent purement et simplement d'abandonner la poignée de main au profit du poing cogné (fist bump). Explications.

Rédigé le

Main dans la main contre les microbes

Les mains, ces serviteurs du quotidien sont aussi d'importants nids à bactéries. Alors en période hivernale, comment éviter la transmission ? Les skateurs, eux, ne manquent pas d'imagination : fist bump, high five... et pourquoi pas une combinaison.

Au laboratoire d'hygiène de la ville de Paris, on s'intéresse de près à la surface des mains, vecteur de nombreuses maladies comme la gastro-entérite, la grippe ou les infections respiratoires... Plusieurs expériences ont été menées pour évaluer la transmission microbienne d'une poignée de main, d'un high five et d'un fist bump. Et dans toutes les études scientifiques qui ont été réalisées, le fist bump présente le moins de risque de contamination comparé au high five et à la poignée de main.

La dernière étude en date propose même d'adopter le fist bump dans les milieux sensibles comme les hôpitaux. "À l'hôpital, on est face à des bactéries particulièrement agressives. On a des germes qui sont plus pathogènes, souvent plus résistants aux antibiotiques. De ce fait, ils ont des conséquences plus importantes chez des patients fragilisés", explique le Dr Matthieu Lafaurie, du comité de lutte contre les infections nosocomiales à l'hôpital Saint-Louis.

Mais malgré ces germes pathogènes, les médecins ne comptent pas abandonner la poignée de main avec leurs patients comme le confie le Dr Lafaurie : "On ne fait pas que de la télémédecine quand on a une personne en face de soi. La poignée de main est un geste très important. Et quand on examine un patient, on est en contact permanent avec cette personne. Le contact fait donc partie de l'examen clinique et de la prise en charge des patients".

Et avec une bonne hygiène, pas besoin de fist bump. Le médecin doit juste se laver les mains avec un gel hydro-alcoolique avant et après chaque consultation. La poignée de main a donc encore de beaux jours devant elle.

VOIR AUSSI