Le vélo d'appartement pour garder la forme toute l'année

Créé initialement pour permettre aux coureurs cyclistes professionnels de s’entraîner intensivement entre quatre murs et par tous les temps, le vélo spinning imite les sensations du vélo de course traditionnel : Montées, descentes et accélérations.

Rédigé le , mis à jour le

Le vélo d'appartement pour garder la forme toute l'année

Présentation du vélo spinning !

Aujourd’hui démocratisé, vous allez pouvoir travailler en groupe (dans les salles de remise en forme, associations...) ou chez vous en musique rythmée ! Simple, agréable et facile à apprendre, vous pédalerez pour des jambes et fessiers fermes, un cœur en or et une ligne contrôlée ! 

Dans sa structure, le vélo spinning ressemble en tout point de vue au véritable vélo de course, dans la dimension et la présentation. Le guidon est recourbé, il comporte des cale-pieds, une selle fine pour pédaler "en danseuse", on mouline à petite vitesse comme sur un authentique vélo de course. Le guidon et la selle peuvent se régler vers l’avant, l’arrière, vers le haut, vers le bas. Ils sont également conçus de façon ergonomique afin de garantir le confort maximal. La selle est souvent faite avec de la matière plastique souple, de la consistance d’un gel pour éviter les sensations désagréables de frottement à la suite d’un exercice intensif. On complète avec le compteur essentiel pour cibler et contrôler ses efforts.

Au niveau du réglage du vélo : La distance "selle-potence" doit être égale à la longueur du bras. C'est une approximation. Cela peut dépendre des personnes en fonction du rapport entre la longueur du buste, des jambes et des bras. La position idéale d'éloignement de la selle se trouve quand : assis sur le vélo, les pédales à l'horizontale (les bras de pédalier à l'horizontale) par rapport à la jambe du coté de la pédale la plus avancée, le genou est exactement à la verticale de la cheville (il pousse donc complètement verticalement à ce moment précis). Ensuite, la hauteur du guidon doit être à peu près identique à celle de la selle. Mais là, c'est plus pour le confort de la position : un guidon bas favorise une position penchée (le dos pratiquement parallèle au sol), un guidon plus haut amène à une position plus relax et plus facile à tenir.

Les positions de base

Les règles de positionnement :

  • En position assise, la position de "repos" est celle où les mains se rejoignent au centre du guidon, les épaules sont relâchées.
  • La position "active", on écarte simplement les bras. L'appui sur les bras doit être "léger", le reste se faisant par la contraction des abdos.
  • La position "transition" s'obtient en se levant du vélo, toujours les mains écartées sur la barre du milieu. Le dos doit être le plus droit possible, les fesses très proches de la selle. Le poids ne doit pas être sur les bras (ou les poignets), ils servent juste à assurer l'équilibre. C'est la contraction des abdominaux qui vous tient debout. 
  • La position "de puissance", consiste à saisir les bras du guidon le plus au bout possible, à courber le dos, pour le mettre le plus parallèle possible par rapport au sol, les fesses étant toujours très proches de la partie avant de la selle (dans l'idéal, à chaque tour de pédalier, la fesse opposée à la pédale active doit effleurer l'avant de la selle). Il faut prendre garde à ne pas basculer le poids vers l'avant.

Rappel : pensez à "faire des cercles complets" avec les jambes, et non pas seulement à pousser. Quand on pousse sur une pédale, l'autre jambe doit se servir du cale pied (indispensable) pour tirer l'autre pédale.

Construire soi-même ses séances d’entraînement ?

La plupart du temps, un vélo spinning est vendu avec un CD de musique et un livret d’explications. Suivant le besoin de la personne, on évoluera vers tel ou tel type d’entraînement.

Chaque chanson correspond à une durée d’exercice, un rythme cardiaque précis, une position et l’utilisation de muscles spécifiques.  Il est toutefois possible de créer ses propres séances de vélo spinning. Le tout étant de travailler en musique pour se donner les bonnes cadences. Gardez un côté ludique... et restez motivé !

©Nordine Attab