Le suicide : troisième cause de décès chez les agriculteurs

Les suicides représentent la troisième cause de décès parmi les travailleurs du monde agricole, après les décès par cancer et par maladies cardiovasculaires. L'Institut de Veille Sanitaire (InVS) publie aujourd'hui, jeudi 10 octobre 2013, les résultats de la première analyse de mortalité par suicide chez les agriculteurs exploitants. Ecoutez les témoignages de Marcel Michel, éleveur agriculteur en Lozère, et de Hervé Mauduit, producteur de lait dans la Manche. Propos recueillis par Morgane Belloir et Benjamin Batard.

Rédigé le , mis à jour le

Le suicide : troisième cause de décès chez les agriculteurs

L'Institut de veille sanitaire (InVS) et la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) se sont associés afin de produire des indicateurs réguliers de mortalité par suicide dans la population des agriculteurs.

Sur une population de 500.000 personnes, constituée des chefs d’exploitations agricoles et de leurs conjoints collaborateurs (dont 68% d'hommes et 32% de femmes), 2.769 décès ont été observés chez les hommes et 997 chez les femmes, entre 2007 et 2009. Parmi ces décès, 417 suicides chez les hommes (respectivement 130, 146 et 141 en 2007, 2008 et 2009) et 68 chez les femmes (19, 27 et 22 en 2007, 2008 et 2009) ont été enregistrés.

Sur l'ensemble de la période analysée, après le cancer et les maladies cardiovasculaires, les suicides représentent la troisième cause de décès de cette population.

Un excès significatif de suicides a été observé chez les hommes exploitants agricoles à partir de 2008, comparativement à la population générale de même âge. Cette surmortalité par suicide est de 28% en 2008 et de 22% en 2009. L’excès est notamment marqué chez les hommes entre 45 et 64 ans et plus particulièrement dans les filières d’élevage bovins-lait et bovins-viande qui présentent en 2008 et 2009 les surmortalités par suicide les plus élevées. Ces observations coïncident avec la temporalité des problèmes financiers rencontrés dans ces secteurs sur la période d’étude.

Ecoutez l'analyse de René Clavilier, psychothérapeute et ancien travailleur agricole.
Propos recueillis par Morgane Belloir.

Retrouvez l'intégralité de ces témoignages dans la série In vivo diffusée la semaine du 18 novembre 2013,
sur France 5, à 14h15

Ces résultats préliminaires confirment la nécessité de poursuivre la surveillance de la mortalité par suicide dans cette population. Toutefois, il s'agit d'une étude descriptive ne permettant pas de mettre en évidence de relation causale entre l’activité agricole et la surmortalité par suicide observée. L'actualisation régulière des données permettra de suivre l’évolution du phénomène analysé et d'avancer des hypothèses explicatives permettant de mieux cibler les mesures préventives.

En attendant, certains départements ont déjà entrepris de lutter contre la solitude des agriculteurs, de plus en plus victimes de dépression. En Lozère, la Mutualité sociale agricole a ainsi mis en place, en 2011, un projet pour rompre cet isolement. Des assistantes sociales leur rendent visite pour les aider dans la gestion de leurs papiers administratifs... Ces rencontres permettent d'apporter une aide psychologique aux agriculteurs, mais aussi de parler de difficultés rarement évoquées avec l'entourage.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :