Le psoriasis capillaire est-il d'origine psychosomatique ?

Le psoriasis capillaire est-il d'origine psychosomatique ? Comment en venir à bout sans traitement continu ?

Rédigé le , mis à jour le

Le psoriasis capillaire est-il d'origine psychosomatique ?

Les réponses avec le Pr Pascal Cathébras, chef du service de médecine interne du CHU de Saint-Etienne, et avec le Dr Aurélia Schneider, psychiatre :

"On ne peut pas dire que le stress est l'unique cause de déclenchement d'un psoriasis, d'une dermatite ou d'un urticaire ou même de toute autre maladie psychosomatique. Ce n'est pas un facteur unique, en revanche le stress intervient fortement dans les récidives. Une fois que la maladie est installée, les poussées sont rythmées de façon très nette par les événements de vie, par le contexte, par l'environnement... Les patients finissent par connaître eux-mêmes leurs propres facteurs de risque. Et quand on travaille, on peut même anticiper et faire de la prévention."

"L'apparition d'un psoriasis capillaire est multifactorielle. Le problème, c'est que l'origine psychosomatique sous-entend une espèce de causalité linéaire entre "c'est dans la tête", le problème et en réalité comment cela s'exprime dans le corps. Mais tous les problèmes y compris les troubles fonctionnels les plus invalidants, se construisent avec des facteurs de déclenchement, des facteurs prédisposants, des facteurs d'entretien… Et dans les facteurs d'entretien, il y a souvent des facteurs psychologiques importants mais pas toujours. Et cela est variable d'une personne à une autre."

En savoir plus sur la somatisation

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus