L'excès de travail scolaire fait baisser la vue des jeunes Asiatiques

80 % à 90 % des étudiants asiatiques, vivant en ville, sont myopes à la sortie du lycée. Un sur cinq pourrait même être atteint de cécité dans les années à venir. Ce sont les résultats d'une étude publiée dans The Lancet, le 5 mai 2012.

Rédigé le

L'excès de travail scolaire fait baisser la vue des jeunes Asiatiques
L'excès de travail scolaire fait baisser la vue des jeunes Asiatiques

Cette étude démontre que dans les grandes villes asiatiques, 80 % à 90 % des jeunes sont myopes, contre 20 % à 30 % dans les générations précédentes. Si les populations asiatiques ont une plus forte prédisposition à la myopie, ici, le facteur génétique n'est pas mis en cause. Cette augmentation serait en fait due à la trop forte pression scolaire et au manque d'exposition au soleil.

L'assiduité des écoliers asiatiques leur impose de nombreuses heures de concentration ce qui fatigue excessivement leurs yeux. Le soleil quant à lui, stimule la libération de dopamine qui empêche l'allongement du globe oculaire, responsable de la myopie.

Or, les observateurs remarquent que de plus en plus d'activités de loisirs sont pratiquées devant des écrans informatiques et vidéo, augmentant la fatigue oculaire. Ils notent également que les enfants asiatiques pratiquent la sieste quotidienne jusqu'à un âge tardif. Autant de raisons de ne pas être à l'extérieur aux heures de plus fort ensoleillement.

Pourtant, l'étude révèle que seules 2 à 3 heures d'exposition quotidienne à la lumière du soleil permettraient d'endiguer le phénomène en Asie. En France et en Angleterre, selon les chiffres de cette même étude, seulement 30 % de jeunes adultes sont myopes, mais ce chiffre est en progression constante.

Source : "Myopia", The Lancet, Volume 379, Issue 9827, Pages 1739 - 1748, 5 May 201, doi:10.1016/S0140-6736(12)60272-4

En savoir plus