L'eau des campagnes françaises polluée aux pesticides

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a mené son enquête pendant deux ans, à partir des résultats d'analyse du ministère de la Santé, sur la qualité de l'eau potable. Si l'eau est globalement de bonne qualité, les cas de non-conformité ne sont pas rares. Principal problème : la pollution aux pesticides dans les petites communes.

Rédigé le , mis à jour le

L'eau des campagnes françaises polluée aux pesticides

- Reportage de Rudy Bancquart et Eloïse Malet -

 

D'après les conclusions rendues par l'association, si 97,5 % des Français ont accès tout au long de l'année à une eau de bonne qualité, près de 2 millions paient pour une eau non conforme aux critères réglementaires. Pas moins de 2 747 communes, soit 1 760 000 personnes boivent à leur robinet une eau non conforme, polluée pour au moins un des critères suivis.

L'eau de la ville de meilleure qualité que celle de la campagne

L'air est peut-être plus pur à la campagne, mais ce ne serait pas le cas de l'eau. La qualité de l'eau rencontrée dans les zones urbaines est globalement bonne : quasiment aucune pollution n'a été relevée dans les eaux des grandes villes et des villes de taille moyenne.

Les analyses non conformes ont été relevées essentiellement dans des communes de moins de 30 000 habitant,s particulièrement dans des petites communes de zone rurale qui comptent en moyenne 500 habitants.

Cette différence de qualité s'explique par les différences de règlementation sur les contrôles de l'eau. UFC-Que Choisir pointe du doigt dans son rapport l'insuffisance des contrôles exigés par la réglementation dans les petites communes. En effet, le type et le nombre d'analyses, ainsi que la fréquence des traitements dépendent de la quantité d'usagers desservis : plus le réseau de distribution est important, plus la qualité de l'eau est surveillée et assurée.

L'agriculture, première pollueuse des eaux

69 % de la pollution est d'origine agricole. Sur le banc des accusés, par ordre d'importance, les pesticides, les nitrates et le sélénium. 1 400 communes françaises sont polluées par l'un ou l'autre de ces polluants agricoles.

Les zones polluées aux pesticides sont essentiellement dans les grandes zones de production agricole : la Bassin parisien, le Nord, la Vallée du Rhône, et le Sud-Ouest.

Les autres origines de la pollution de l'eau sont les défauts de traitement de l'eau (à 27 %) et la radioactivité naturelle (à 4 %).

A la vue de ces résultats, l'association de consommateurs demande "une protection efficace de tous les captage" et "une application du principe pollueur-payeur dans le domaine des pollutions agricoles". Elle réclame également que " les aides de la politique agricole commune soient réservées aux modes de production d'inspirant des agricultures intégrées et biologiques".

En savoir plus