Jacques Chirac n'assistera pas à son procès

Alors que le procès sur les emplois fictifs de la Ville de Paris s'ouvre aujourd'hui, lundi 5 septembre 2011, le Pr. Olivier Lyon-Caen a remis un rapport aux juges, estimant que l'état de santé de l'ex-président ne lui permettait pas d'être présent.

Rédigé le , mis à jour le

Jacques Chirac n'assistera pas à son procès

Jacques Chirac "n'a plus l'entière capacité de participer au déroulement des audiences". C'est la déclaration qui a été faite, samedi 3 septembre 2011, par les avocats de l'ex-président. Rapport médical à l'appui, Jacques Chirac souffrirait d'anosognosie, un trouble neurologique qui l'empêche de se rendre compte de sa maladie.

Cette affectation peut survenir à la suite d'un accident vasculaire cérébral (dont l'ex président à été victime en 2005), ou bien être les prémices du syndrome Alzheimer. "M. Chirac est dans un état de vulnérabilité qui ne lui permet pas de répondre aux questions sur son passé", précise l'auteur du rapport médical, le professeur Olivier Lyon-Caen, chef du département de neurologie à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière.

Pour l'instant, rien ne permet d'affirmer que l'ex-président soit atteint de la maladie d'Alzheimer, la démence vasculaire est également envisagée. Un neurologue de La Pitié-Salpêtrière explique : "Il faut aller plus loin pour savoir quelle en est la cause. Cela peut-être une maladie dégénérative du cerveau, un trouble vasculaire, voire une pathologie mentale, etc.".

Les proches de l'ancien chef de l'Etat confirment que son état de santé s'est dégradé depuis quelques mois. Néanmoins, Frédéric Salat-Baroux, gendre de l'ex-président et ancien secrétaire général de l'Elysée, a affirmé : "Jacques Chirac souhaite que le procès aille à son terme, car pour lui, il a une dimension symbolique et politique majeure". "C'est pourquoi il a écrit au tribunal pour que ses avocats portent sa défense et sa voix".

En savoir plus :

Sur Bonjour-docteur :

Dans les médias :