Imagerie médicale : à utiliser avec modération

On nous fait passer des scanners pour mieux comprendre des maux de tête inhabituels, décrypter un problème au genou ou explorer les poumons, mais en réalité il ne faut pas en abuser car l’imagerie médicale pourrait à son tour nous rendre malade.

Rédigé le , mis à jour le

Imagerie médicale : à utiliser avec modération

Dans un rapport rendu public, l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) alerte sur l'augmentation des doses de radioactivité délivrées aux patients, au cours de ces examens. Les doses reçues par les patients ont explosé ces derniers temps : une hausse de 50 % entre 2002 et 2007... Or ces radiations pourraient provoquer des cas de cancer chez les personnes les plus vulnérables, comme les enfants.

En savoir plus :

Sponsorisé par Ligatus