Endocardite infectieuse : une urgence cardiaque

L'endocardite infectieuse est une pathologie qui était en baisse et qui revient (+ 25%), notamment au Royaume-Uni. Qu'est-ce que l'endocardite infectieuse ? Quels en sont les symptômes et les causes ? Comment fait-on le diagnostic de l'endocardite infectieuse ? Les explications avec le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste.

Rédigé le , mis à jour le

Endocardite infectieuse : une urgence cardiaque

Qu'est-ce que l'endocardite infectieuse ?

Selon une étude préliminaire publiée dans le très sérieux Lancet le 18 novembre 2014, l'endocardite revient parce que la prévention s'est relâchée. L'endocardite est une inflammation de la paroi des valves cardiaques. Les valves cardiaques et leurs piliers se situent entre les oreillettes et les ventricules. Elles ont un rôle fondamental dans la mécanique cardiaque.

Il existe deux types d'endocardite : infectieuse et non infectieuse. Avec un traitement rapide, la majorité des personnes atteintes d'endocardite infectieuse survivent à cette maladie. L'endocardite non infectieuse est plus difficile à traiter. Bien qu'elle soit peu courante, cette maladie peut s'avérer très grave. Les hommes y sont deux fois plus vulnérables que les femmes.

Les causes de l'endocardite infectieuse

L'endocardite se développe dans l'endocarde, le tissu interne qui tapisse le coeur. Elle apparaît lorsque ce tissu a été endommagé, blessé ou infecté.

En cas d'endocardite infectieuse, l'infection (une bactérie ou un champignon) atteint le coeur par le sang qui transporte une certaine quantité de bactéries, une affection appelée bactériémie. Une fois que les agents infectieux ont atteint le coeur, ils tendent à se concentrer autour des valves, points d'entrée et de sortie du sang.

L'agent infectieux pénètre dans le sang de diverses manières, comme :

  • une chirurgie ou une intervention dentaire ;
  • une coupure infectée de la peau ;
  • geste médical comme un cathéter central
  • la chirurgie cardiaque (mise en place de valves cardiaques artificielles).

Les symptômes de l'endocardite infectieuse

Avant le stade de l'urgence, l'endocardite peut commencer progressivement, sur plusieurs mois. C'est ce que l'on appelle endocardite infectieuse subaiguë. Les symptômes comprennent :

  • une faible fièvre (moins de 39,5°C ou 103 °F);
  • des crampes et des douleurs musculaires et articulaires ;
  • une perte de poids ;
  • des sueurs nocturnes;

À un stade plus avancé, les symptômes sont :

  • des points rouges sur le tronc ;
  • des saignements internes sous les ongles des doigts.

Si le diagnostic n'est pas fait à cette phase, l'infection peut progresser très vite sous le nom d'endocardite aiguë et elle provoque un syndrome infectieux (fièvre, frissons, essoufflement,... une septicémie) jusqu'au choc cardiogénique/insuffisance cardiaque puisque le coeur est endommagé.

Diagnostic de l'endocardite infectieuse

L'échocardiographie est le principal moyen de diagnostiquer une endocardite, soit une échographie transthoracique c'est-à-dire échographie classique où le transducteur est passé sur la peau pour voir le fonctionnement du cœur. Soit une échographie transoesophagienne en mettant la sonde par voie interne pour s'approcher au plus près du coeur et des valves.

Et si l'endocardite est confirmée (végétations sur les valves), le traitement est long (pendant six semaines ou plus) et à base d'antibiotiques. Il est parfois nécessaire de recourir à une chirurgie cardiaque en cas d'endocardite infectieuse, en particulier pour les personnes qui portent des prothèses valvulaires.

Prévenir l'endocardite infectieuse

En Angleterre, les endocardites augmentent parce que la prévention s'est relâchée. Pour prévenir l'endocardite infectieuse, on donne (ou on donnait) des antibiotiques à titre prophylactique si vous devez subir une intervention chirurgicale ou dentaire. Surtout chez les personnes à risque, c'est-à-dire qui ont déjà une anomalie des valves (IA, IM, RA) ou une prothèse. C'est la raison pour laquelle votre dentiste vous prescrit, si vous êtes concernés, deux grammes d'amoxicilline par exemple une heure avant l'intervention dentaire. Ce sont ces recommandations qui ont été restreintes en Angleterre.

Mais surtout, prenez soin de vos dents et de vos gencives, c'est une mesure simple et la plus importante que vous pouvez prendre. La bouche est en effet une source courante de bactéries pouvant provoquer des infections. Une bonne hygiène buccale permet de réduire la quantité de bactéries dans la bouche et, par conséquent, dans l'organisme.