Don d'organes : les compatibilités ?

Mon dernier enfant a des problèmes de rein. S'il avait besoin d'une greffe, son frère et sa sœur seraient-ils forcément compatibles ? En 2006, la loi ne m'autorisait pas à donner un rein à ma belle-fille, compatible. Les choses ont-elles changé depuis ?

Rédigé le , mis à jour le

Don d'organes : les compatibilités ?

Les réponses du Pr. Christophe Legendre, néphrologue hôpital Necker - Enfants malades :

"Entre frère et sœur, ce qui est important est d'avoir un groupe sanguin compatible. Il faut qu'ils soient compatibles dans le groupe A, B, O. Après dans tous les autres cas de figure, pour le groupe HLA, on arrive toujours à trouver des solutions en adaptant le traitement chez le receveur. La chose la plus importante est d'être compatible sur le plan A, B, O comme le sang.

"Oui, il est possible de donner un rein à sa belle-fille compatible. Le conjoint d'un parent peut donner un rein à l'enfant de son conjoint. Il faut que ce soit l'entourage proche. Le conjoint peut donc donner un organe. On peut imaginer que d'autres personnes, relativement proches affectivement et qui font partie de la famille, peuvent donner un organe."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses du Pr. Christophe Legendre, néphrologue hôpital Necker - Enfants malades

Sponsorisé par Ligatus