Dépistage du sida : pourquoi ne recherche-t-on pas la présence du virus ?

Lors d'un dépistage, pourquoi ne pas rechercher la présence du virus lui-même (charge virale) plutôt que les anticorps ?

Rédigé le , mis à jour le

Dépistage du sida : pourquoi ne recherche-t-on pas la présence du virus ?

Les réponses avec le Dr Karine Lacombe, infectiologue :

"Quand on est en phase de primo-infection, on fait les deux : on réalise une sérologie et une charge virale. Une sérologie d'abord et une charge virale ensuite. Pourquoi ne fait-on pas à tout le monde une charge virale plutôt qu'une sérologie ? La raison est surtout économique et aussi parce qu'on ne gagnerait pas en efficacité de dépistage en faisant une charge virale plutôt qu'une sérologie.

"La plupart du temps quand on dépiste les personnes, on a passé le stade des primo-infections. La sérologie se positive très tôt. Les nouvelles sérologies permettent de dépister extrêmement tôt. Avec la charge virale, le coût serait beaucoup plus important et on ne gagnerait pas en efficacité de dépistage."

En savoir plus sur le sida

Dossier :

Questions/réponses :