Côte Atlantique : la chasse au moustique tigre est ouverte

Le "moustique tigre", vecteur de nombreuses maladies infectieuses comme la dengue ou le chikungunya, va faire l'objet d'une surveillance renforcée sur la façade Atlantique, en 2012. Un réseau de pièges a été mis en place afin de détecter ce moustique sur les sites à risque d'importation (aires d'autoroutes, ports, aéroports, etc.). Et si par hasard, vous capturez un Aedes albopictus, photographiez-le et envoyez-le à l'EID Atlantique, il sera précieux pour les chercheurs !

Rédigé le

Côte Atlantique : la chasse au moustique tigre est ouverte
Côte Atlantique : la chasse au moustique tigre est ouverte

Cette surveillance, réalisée sur un territoire de 6 régions, 14 départements et 49 communes en 2011, sera renforcée en 2012, selon un communiqué commun de l'ARS Poitou-Charentes et de l'etablissement public interdépartemental pour la démoustication du littoral Atlantique (EID Atlantique).

Si vous pensez avoir capturé un specimen du "moustique tigre", envoyez-le :

- Avec des photographies, à l'adresse suivante : contact@eidatlantique.eu

- Sous enveloppe timbrée, en collant l'insecte sur une feuille de papier à l'aide de ruban adhésif transparent, à l'adresse ci-dessous :

EID Atlantique
Direction Scientifique et Technique - Mission de Veille Sanitaire
1, rue Toufaire - 17300 Rochefort

Pour plus d'informations :

EID Atlantique
Site web : www.eidatlantique.eu
Tél. : 05 46 88 12 34

 

Le moustique tigre ou Aedes albopictus

L'EID Atlantique est missionné par la Direction générale de la santé dans le cadre de la mise en place en 2006 du plan national anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole. Aedes albopictus, communément appelé "moustique tigre", véhicule aussi la fièvre jaune ou encore le virus du Nil occidental.

Arrivé en Europe à la fin des années 1970 par le biais de marchandises (notamment des pneus usagés), il est désormais implanté dans 17 pays européens dont la France.

Le réchauffement climatique pourrait être un facteur de son expansion vers les zones tempérées et plus en altitude, estiment les agences dans leur communiqué. Depuis quelques décennies, il est en forte recrudescence dans le monde, en zone non-tropicale.

Des cas autochtones de dengue et de chikungunya ont été déclarés en 2010 dans les départements du Var et des Alpes-Maritimes, même s'il n'y a pas, aujourd'hui, d'épidémie de ces maladies en France métropolitaine.

En France, il a réussi à s'établir durablement sur la côte des Alpes-Maritimes à partir de 2004, et en 2006 en Haute-Corse. Il a été identifié en septembre 2011 dans la région Aquitaine.

Les ARS et l'EID Atlantique invitent le public à consulter leurs sites internet pour savoir "Comment éviter la prolifération des moustiques" ainsi que la "Procédure à suivre si vous pensez avoir capturé un moustique tigre".

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus