Avons-nous des certitudes concernant les prothèses mammaires actuelles ?

Les prothèses d'aujourd'hui sont-elles plus sûres que celles que l'on posait auparavant ?

Rédigé le , mis à jour le

Avons-nous des certitudes concernant les prothèses mammaires actuelles ?

Les réponses du Pr. Maurice Mimoun, chirurgien plastique à l'hôpital Saint-Louis (Paris) :

"Les gels se sont améliorés, il y a moins d'impuretés. Les gels actuels sont moins inflammatoires qu'avant. Pourquoi les labos proposent-ils des prothèses tous les trois ans ? On a très peu de séries. On a environ 12 à 14 % de ruptures à dix ans et 25 % à douze ans. Les prothèses se rompent et certaines se rompent précocement. Il faut donc être suivie car on ne peut pas les garder toute la vie. Il faut avoir une stratégie sur la vie. On peut commencer par du sérum ou mettre du silicone dans certains cas… mais il n'y a pas de méthode miracle. On peut avoir un bon résultat au départ mais moins bon par la suite."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Pr. Maurice Mimoun, chirurgien-plasticien à l’hôpital Saint-Louis de Paris

Sponsorisé par Ligatus