Amiante : 3 millions de logements HLM concernés

Trois millions de logements HLM seraient toujours contaminés par de l'amiante. Mais alors qu'il existe un risque sanitaire pour les locataires, certains bailleurs sociaux semblent réticents à l'idée d'entamer les travaux de désamiantage. Cinquante milliards d'euros sont en effet nécessaires pour procéder aux travaux d'assainissement.

Rédigé le

Amiante : 3 millions de logements HLM concernés

Interdite en France depuis 1997, l'amiante est aujourd'hui à l'origine de nombreuses maladies professionnelles. Ce matériau, utilisé comme isolant dans les constructions, provoque des lésions pulmonaires irréversibles, qui vont de la plaque pleurale au cancer de la plèvre (mésothéliome). 

Depuis son interdiction, la réglementation ne cesse de se durcir. Aujourd'hui, ce sont les propriétaires qui doivent évaluer les risques liés à ce matériau dans leurs locaux.

Si le risque d'exposition professionnelle à l'amiante est avéré, il est beaucoup plus difficile d'établir les dangers auxquels s'exposent les particuliers. Comment évaluer en effet la quantité d'amiante inhalée dans un logement ? Pour le moment, aucune étude épidémiologique n'est parvenue à définir le seuil de dangerosité. Le mésothéliome, un cancer de la plèvre provoqué par l'amiante, se déclare 20 à 30 ans après l'exposition.

La flambée des prix des opérations de désamiantage n'encourage pas les bailleurs à effectuer les travaux nécessaires. Aujourd'hui, 3 millions de logements HLM seraient concernés, soit près de 10 millions de personnes. Au total, 15 millions de logements français n'ont pas encore été mis aux normes et sont donc toujours concernés par ce risque amiante.

VOIR AUSSI