93 raisons de ne pas fumer

Arsenic, benzène, uranium… Et la liste est bien plus longue ! Au total, 93 substances nocives présentes dans la fumée de tabac devront impérativement figurer sur les paquets de cigarette aux Etats-Unis. C'est une des mesures de la loi sur le tabac, votée en 2009, par l'administration Obama.

Rédigé le , mis à jour le

93 raisons de ne pas fumer
93 raisons de ne pas fumer

L'autorité de régulation sanitaire américaine, la FDA (Food and Drug Aministration) a identifié 93 composants "dangereux ou potentiellement dangereux" pour la santé humaine. Le Dr Gérard Dubois, professeur de santé publique, et président de la commission "Addictions" à l'Académie de médecine, répond à nos questions.

  • Pourquoi les 93 substances, indiquées sur les paquets de tabac, ne concernent que la fumée et non le contenu des cigarettes ?

Dr Gérard Dubois : "La fumée, c'est ce qui est inhalée par le fumeur, et donc c'est ce qui est potentiellement dangereux pour la santé. Par exemple, il n'y a pas de goudron dans la cigarette. Mais il y en a dans la fumée, car c'est en brûlant que le goudron se forme. Cette substance fait partie des trois composés chimiques que les fabricants de tabac sont tenus d'indiquer sur les paquets de cigarette en France, avec la nicotine et le monoxyde de carbone.

"Que les Etats-Unis augmente la liste à 93 substances est une bonne chose. Mais on est loin encore des 4 000 produits chimiques contenus dans une cigarette."

  • Cette obligation de lister la présence de ces produits sera-t-elle selon vous dissuasive ?

Dr Gérard Dubois : "Sur cette liste, doivent figurer les 93 produits chimiques, et leurs quantités présentes dans une cigarette. On peut espérer que cela dissuadera un grand nombre de fumer. Pour ma part, je pense surtout que cela incitera les fumeurs à rechercher les taux de produits chimiques les plus bas. Or, il faut savoir que les teneurs indiquées sur les paquets de tabac ne reflètent pas la réalité. Elles sont mêmes contestables en tout point de vue. Car elles sont mesurées à l'aide d'une machine à fumer, qui minimise les résultats. Sur une cigarette légère par exemple, une machine inhalera bien moins de substances toxiques qu'un vrai fumeur. Car sur ces cigarettes, les filtres ne filtrent rien du tout. Ce qui font d'elles d'ailleurs, des produits aussi dangereux que les cigarettes normales. Légères ou pas, il faut savoir que toutes les cigarettes tuent la moitié de leurs consommateurs."

  • Serait-il judicieux d'appliquer une telle mesure en France ?

Dr Gérard Dubois : "Indiquer la liste des substances chimiques est une façon intelligente d'attirer les fumeurs sur la dangerosité du tabac. C'est une nouvelle façon de communiquer, mais ce n'est pas une action qui est pour l'instant retenue en France.

"Nous preférons, pour l'instant, nous battre sur d'autres fronts : faire en sorte, par exemple, que les avertissements sanitaires avec photo soient visibles sur les deux versants des paquets, et qu'ils occupent 80 % de la surface, et non 40 % actuellement. Nous souhaitons aussi mettre en place le concept du paquet neutre, à savoir des produits tous placés à la même enseigne : même format, même typographie, et même couleur pour toutes les marques.

"On peut aller plus loin encore : que les produits ne soient plus visibles, cachés dans des placards. Le principe étant de dévaloriser au maximum le tabac, et d’aller à terme à son interdiction pure et simple. La Finlande se donne cet objectif pour 2040, la Nouvelle-Zélande en 2030. Pourquoi pas la France, d'ici une trentaine d’années ? Je dis toujours que la meilleure des cigarettes est celle que l'on ne fume pas.

Retrouvez la liste des produits concernés par la loi

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

Sponsorisé par Ligatus