À vos livres ! Nos conseils lecture de la semaine

Chaque vendredi, Gérard Collard partage ses coups de coeur lecture. Aujourd’hui au programme : un cold case du XIXe siècle, une princesse modèle et un couple d'un soir que tout oppose.

Gérard Collard
Rédigé le
Des livres et moi
Des livres et moi  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Le meurtre de Harriet Monckton
Elizabeth Haynes et Pierre Marchant
Ed. Beau Jardin, mai 2022

Le 7 novembre 1843, Harriet Monckton, 23 ans, est retrouvée empoisonnée derrière la chapelle qu'elle fréquente à Bromley, dans le Kent. Le chirurgien rapporte qu'elle était enceinte d'environ six mois. En s'appuyant sur le dossier de l'époque, Elizabeth Haynes construit un roman choral. Ses collègues professeurs, son futur fiancé, son séducteur, son ancien amant - tous sont suspects. Histoire de luxure, de manipulation et de harcèlement, Le meurtre de Harriet Monckton est une leçon de suspense. Mais c'est aussi et peut-être surtout une histoire vraie, un cold case, triste témoin de la condition d'une jeune et jolie femme dans une société hypocrite et dévorante, à laquelle Elisabeth Haynes apporte une solution brillante et surprenante.

Une princesse modèle
David Brunat
Ed. Héloïse d'Ormesson, mai 2022

Dans ce journal, la princesse russe Hélène Galitzine (1912-1966) raconte la fuite familiale en 1917 après l'exécution de son père par les bolchéviques, sa jeunesse en Italie et son installation sur la Riviera. C'est dans les années 1930 à Nice, alors qu'elle a embrassé une carrière de couturière, qu'elle rencontre Matisse. Grâce à l'entremise de son amie et compatriote Lydia, modèle phare de l'artiste, elle posera à son tour pour de nombreux chefs-d'oeuvre de 1935 à 1940, notamment la série des blouses roumaines et La Musique, célèbre toile où il la peint aux côtés de Lydia. À travers la parole de ce témoin privilégié de l'art du peintre fauviste, Une princesse modèle retrace une existence rocambolesque aux prises avec les tourments du siècle. L'odyssée d'Hélène Galitzine, de Saratov à Neuchâtel, nous offre une plongée fascinante dans le monde des russes blancs chassés par la révolution. Entre fracas de l'histoire et petits miracles du destin, portrait d'une femme déterminée, libre et fière.

White Palace
Glenn Savan et Isabelle Reinharezaux
Ed. Actes Sud, avril 2007

Le charmant Max, vingt-sept ans, rédacteur publicitaire promis à un brillant avenir, cultive, inconsolable, le souvenir de sa défunte épouse. A l'issue d'une soirée bien arrosée, il rencontre dans un bar Nora, serveuse au White Palace. Généreusement calli-pyge, elle n'est ni très jolie ni très jeune ni très distinguée... mais se révèle suffisamment futée pour amener Max à passer la nuit chez elle, et suffisamment entreprenante pour le contraindre à mettre un terme à son abstinence sexuelle.Au réveil, Max est épouvanté : que faire de Nora ? Elle est inculte, vulgaire, elle boit, elle fume, elle vit dans un capharnaüm crapoteux... mais elle l'attire irrésistiblement. Pour Max, rien ne sera plus comme avant. Dans ce roman dont l'érotisme est peut-être le personnage principal, Glenn Savan dépoussière le classique duo d'amour et pourfend les préjugés avec une tendresse cruelle et un humour irrésistible.

À lire aussi : À vos livres ! Nos conseils lecture de la semaine dernière

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !