1. / Sexo
  2. / Homosexualité

Pendant le confinement, de jeunes homosexuels en danger

Vulnérables et isolés au sein de familles homophobes, de nombreux jeunes LGBT confinés vivent un calvaire. La fondation Le Refuge leur offre un hébergement temporaire. 

Rédigé le , mis à jour le

Pendant le confinement, de jeunes homosexuels en danger

Chassé par sa mère en juin dernier parce qu’il était homosexuel, Dimitri a été recueilli par des amis de la famille. Mais à 19 ans et en plein confinement, il se retrouve à la rue.  

“Pour eux si j’étais gay c’était la faute d’un esprit. Il fallait que je le chasse de mon corps, il fallait que je fasse des prières matin, midi et soir, explique-t-il. Mais c’était de la folie, ce n’est pas de ma faute si je suis comme ça. Un jour ma mère est arrivée, elle m’a dit  "soit tu redeviens un homme, soit je t’oublie". J’étais bouleversé, je ne savais pas comment j’allais vivre, manger, dormir. Si j’allais mourir. Je me posais beaucoup de questions."

Logé par Le Refuge

La fondation Le Refuge lui a trouvé un petit appartement en urgence, car l’augmentation des demandes a entraîné une saturation des hébergements habituels. Il reçoit régulièrement la visite d’un membre de l’association et des colis de produits alimentaires et d’hygiène pour subvenir à ses besoins.

Mais les dons ont drastiquement chuté ces dernières semaines et son avenir est aujourd’hui incertain. “On est dans une situation très critique, on aura du mal à payer de notre poche pour les jeunes qui sont logés en hôtel ou en appartement”, déplore Victoria Anta, déléguée départementale adjointe de l’association Le Refuge. 

Si comme Dimitri, vous avez besoin d’aide, contactez Le Refuge au numéro d'écoute suivant : le 06 31 59 69 50

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr