1. / Se soigner
  2. / Chirurgie

Une seconde naissance pour deux soeurs siamoises

Deux petites Camerounaises nées siamoises viennent d’être séparées par les équipes chirurgicales des Hospices Civils de Lyon grâce à la prise en charge de la Chaîne de l’Espoir. L’opération s’est très bien passée grâce à une planification précise de chaque étape de l’intervention. 

Rédigé le

Une seconde naissance pour deux soeurs siamoises

A tout juste un an, Bissie et Eyenga-Merveille, vont commencer une nouvelle vie, séparées... La préparation de l'intervention a exigé la réalisation de plusieurs examens d'imagerie afin d'identifier précisément les organes impliqués dans leur connexion.

"C'est une forme relativement favorable d'enfants siamois pour une séparation car tous ne sont pas séparables", explique le Pr Pierre-Yves Mur, le chirurgien pédiatrique responsable de l'opération à l'Hôpital Femme-Mère-Enfant de Lyon. "Parfois ils sont reliés par la tête le thorax, parfois il n'y a qu'un seul cœur"...

Elles étaient reliée au niveau de leurs foies

Reliées au niveau de l’abdomen, les deux petites filles partagent une partie de leurs foies. Leur section a été confiée à un chirurgien spécialisée dans la greffe de cet organe. Une fois ce geste délicat réalisé, Eyenga a été transférée dans un second bloc opératoire pour une prise en charge optimale.

"Nous avons des salles spacieuses mais il faut penser que ça engendre beaucoup de matériel : 2 respirateurs...," explique Magali LENCROZ, infirmière cadre de santé. Et aussi plus de ressources humaines donc il y a plus de monde dans la salle que pour un seul patient opéré. Pour des questions logistiques c'était mieux d'être dans deux salles distinctes au moment où les jeunes filles allaient être séparées." 

L'intervention s'est très bien déroulée. Mais Bissié souffre d'une malformation cardiaque qui nécessitera une nouvelle chirurgie. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr