1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents domestiques

Bricoleur : un métier à risques !

Qui n'a jamais bricolé ? Mais ce qui est au départ une activité de loisir et de détente peut parfois tourner au drame : chaque année, 300.000 personnes atterrissent aux urgences à cause d'un outil de bricolage ou de jardinage. Alors pour bricoler sans soucis, voici quelques conseils essentiels.

Rédigé le , mis à jour le

Bricoleur : un métier à risques !
Sommaire

Un accident est si vite arrivé

Comme David, plusieurs dizaines de milliers de personnes sont victimes chaque année d’accidents domestiques

Les accidents domestiques sont quatre fois plus fréquents que les accidents de la route. Chute, brûlure, coupure, électrocution ou encore intoxication...

Un accident sur quatre se produit dans le garage et le jardin. Et sept fois sur dix, ce sont les hommes qui sont touchés, essentiellement entre 30 et 40 ans. Les chutes représentent quant à elles la moitié des blessures.

Les dangers biologiques

Outre les risques de coupures et autres blessures, les plantes aussi peuvent être à l'origine d'intoxications.

Pour améliorer l'information sur la toxicité des plantes, certains professionnels recommandent un code couleur : par exemple, rouge pour les plantes dangereuses et vert pour celles qui ne présentent pas de risques.

Cela permettrait de repérer plus facilement les plantes toxiques et d'éviter de les planter dans votre jardin, si vous avez de jeunes enfants.

En attendant que les jardineries adoptent cette pratique, il faut rester vigilant et en cas de doute, n'hésitez surtout pas à appeler le centre antipoison de votre région.

Quand les accidents de bricolage mènent aux urgences

Attention, images de chirurgie ! De nombreuses personnes se présentent chaque jour urgences pour des accidents domestiques

Pour éviter les traumatismes en tout genre, comme les coupures et les brûlures, n’oubliez pas de porter des équipements de protection adaptés, comme des gants, des lunettes, un casque. Prenez également le temps de travailler dans un endroit dégagé et éclairé.

En cas de doigt sectionné, la première chose à faire est de le récupérer et le protéger dans un sac en plastique fermé de façon hermétique, avant de le poser sur des glaçons.

Ne le placez jamais directement sur les glaçons, les tissus risqueraient d'être abîmés. L'extrémité amputée doit être enveloppée dans un pansement compressif. Ne faites pas de garrot qui comprimerait les vaisseaux, et bien sûr, appelez d'urgence le 15 ou le SAMU pour un transport dans un centre de SOS Mains.

En cas de brûlure, faites couler de l'eau fraîche sur la plaie pendant au moins 10 minutes. Enlevez les vêtements souillés. Surtout n'appliquez aucun produit, car la plaie pourrait s'infecter.

Si la brûlure est profonde et étendue, appliquez un linge propre avant de consulter les urgences de l'hôpital le plus proche.

Les conseils du Dr Patrick Pelloux

Conseils de prévention avec Patrick Pelloux, urgentiste

Traumatismes crâniens, lésions oculaires, surdité brutale, blessures des mains, perforations liées à une chute avec un tournevis dans la poche... Comment se protéger quand on jardine ou quand on bricole ?

Le risque chimique

Certains magasins de bricolage ont mis en place des programmes de formation aux différents outils

Si ce sont les murs ou les parquets que vous souhaitez rafraîchir, rappelez vous que tous les produits de bricolage, même les plus anodins, contiennent des substances chimiques : peintures, colles, solvants, vernis, vitrifiant, cires, décapant, diluant, laques...

Certains ne dégagent aucune odeur et pourtant peuvent provoquer des intoxications par inhalation ou par contact cutané. Ne dépassez jamais la dose de produit recommandée par le fabriquant et ne mélangez pas les produits entre eux. Certains sont inflammables, tenez compte des pictogrammes.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr